Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°602032

Index de l'égalité salariale : les notes obtenues par les entreprises du CAC 40

1 400 entreprises de plus de 1 000 salariés devaient publier au plus tard vendredi 1er mars 2019 à minuit les notes qu’elles ont obtenues en matière d’égalité salariale entre les femmes et les hommes. La loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 leur impose en effet de calculer un index, sur 100 points, reposant sur cinq indicateurs. Celles qui n’ont pas obtenu 75 points sont tenues de prendre des mesures correctives pour atteindre ce score d’ici le 1er mars 2022. AEF info compile les notes obtenues par les entreprises du CAC 40.

Comme le prévoit le décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019 sur les dispositions visant à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes dans l'entreprise, cinq indicateurs composent un index sur 100 points que les entreprises de plus de 1 000 salariés devaient publier sur leur site internet le 1er mars. Ces cinq indicateurs sont les suivants : écart de rémunération (40 points) ; écart de répartition des augmentations (20 points), écart de répartition des promotions (15 points), pourcentage de salariées augmentées à leur retour de congé maternité (15 points), nombre de femmes et d’hommes parmi les dix plus hautes rémunérations (10 points). Les entreprises de 250 à 1 000 salariés ont jusqu’au 1er septembre 2019 pour publier elles aussi leur note, celles de 50 à 250 devront le faire d’ici le 1er mars 2020.

Les entreprises ont publié leurs notes sur leur site

Dans une "foire aux questions" publiée le 14 février, le ministère du Travail a précisé que la note "doit être publiée sur le site internet de l’entreprise, lorsqu’il en existe un". La note doit également être transmise à l'administration du travail. Le détail des cinq critères doit, lui, être communiqué au CSE.

La plupart des entreprises du CAC 40 ont publié leurs notes comme prévu par la loi le 1er mars. L'une des difficultés rencontrées a été de répondre à l’obligation d’établir une note par entité juridique de plus de 1 000 salariés. Plusieurs entreprises comptent plusieurs entités juridiques, avec des notes très différentes. Certaines, comme L’Oréal et Carrefour, ont consolidé une note au niveau du groupe. Par ailleurs, dans quelques entreprises, les diverses entités juridiques comptent moins de 1 000 salariés. Elles ne seront donc assujetties à l’obligation de calculer des index qu’en septembre 2019. Voici une compilation des notes obtenues par les entreprises du CAC 40, recueillies auprès d'elles par AEF info (1).


Entreprise

Entité juridique

Note sur 100

Sodexo

Sodexo Hygiène et Propreté

100

UES Sodexo IRP 2007 (Sodexo périmètre France)

95

Sogeres

79

Sanofi

Sanofi Aventis France

98

Sanofi Aventis Groupe

94

Danone

Danone Produits Frais France

97

Blédina

98

Société Anonyme des Eaux Minérales d’Evian

89

Capgemini

94

Essilor

94

Orange

94

Renault

Renault SAS

94

Société de Véhicules Automobiles de Batilly

84

Maubeuge Construction Automobile M.C.A.

77

Renault Retail Group

51

Diac, filiale française de RCI Banque

93

Michelin

94

Schneider Electric

94

Vinci

Cofiroute

94

Eurovia

88

ASF

83

Escota

75

Vinci Construction Terrassement

75

Vinci Construction Grands Projets

76

ETF

L’index ne peut être pas calculé.

Saint-Gobain

BMSO Point P Sud Ouest 93

93

DMBP Dispano

88

Point P SA

79

Trouillard

72

Comasud

79

La Plateforme du bâtiment

79

Distrilap Lapeyre Réseau

79

MBM Point P La Méridionale

73

DSC Sanitaire chauffage

73

Axa

92

BNP Paribas

Cardif

92

Leasing Solutions

88

BNP Paribas SA

87

Personal Finance

87

BP2S

87

L’Oréal

Note globale des 17 entités

90

LVMH

90

Airbus

Airbus Helicopters

89

Airbus Operations SAS

89

Stelia

89

GIE ATR

88

Airbus SAS

88

Airbus Defence & Space

85

ArcelorMittal

ArcelorMittal Atlantique et Lorraine

89

ArcelorMittal Méditerranée

83

ArcelorMittal Industeel

73

PSA

89

Veolia

La Sade France

85

Grandjouan

88

UES Veolia Eau

En cours

Bouygues

Axione

89

Bouygues Énergie et services

87

Bouygues travaux publics

86

Bouygues Bâtiment IDF

86

Colas Nord Est

85

Bouygues Bâtiment Grand Ouest

84

Colas Rail

80

Colas IDF Nord

79

Bouygues Bâtiment Sud Est

78

Bouygues Télécom

78

Bouygues Immobilier

78

Aximum

75

STMicroelectronics

87

AccorHotels

86

Dassault Systèmes

Dassault Systèmes SE

86

Atos UES France

86

Legrand

85

Société Générale

Société Générale SA

85

Crédit Agricole

Crédit Agricole SA

84

Total

UES Raffinage Pétrochimie

83

UES Marketing & Services

81

UES Amont-Global Services-Holding

80

Valeo

83

Engie

Engie SA

79

Engie Axima Réfrigération

83

Axima Concept

68

GRT Gaz

79

GRDF

73

Engie Home Services

70

MCI

69

Endel SA

68

Ineo

67

Air Liquide

82

Carrefour

Note globale, 6 entités concernées

80

Hermès International

Hermès Sellier

78

Safran

Phase de consultation des IRP

En cours

Technip

Phase de consultation des IRP

En cours

Publicis

Aucune entité concernée

Entreprise non concernée

Kering

Aucune entité concernée

Entreprise non concernée

Pernod Ricard

Aucune entité concernée

Entreprise non concernée

Unibail Rodamco

Aucune entité concernée

Entreprise non concernée

Vivendi

Vivendi SA pas concernée

Entreprise non concernée



Et les autres entreprises ?

 

Voici une liste non exhaustive d'entreprises de plus de 1 000 salariés qui ont déjà communiqué sur leurs notes, hors CAC (par ordre de notes décroissant) :

  • CNP Assurances : 99 (lire sur AEF info)
  • Maif : 99
  • Primark France : 99
  • Manpower : 99
  • Nespresso France : 98
  • La Cnav : 98
  • Heineken : 98
  • La Caisse des Dépôts : 97
  • Alstom : 95
  • La Poste : 94
  • Schmidt Groupe : 94
  • Club Med : 94
  • Thales DMS France SAS : 94
    Thales Alenia Space France : 94
    Thales Global Services SAS : 94
    Thales SIX GTS France SAS : 89
    Thales LAS France SAS : 84
    Thales AVS France SAS : 84
    Thales Services SAS : 70
  • Pôle emploi : 93
  • Metro France: 93
  • Matmut : 92
  • Transavia France : 91
  • Solvay: 89
  • Air France :89
  • Suez : 88
  • FDJ : 84
  • NGE : 84
  • Cegid : 83
  • EDF : 80
  • Disneyland Paris: 79
  • OUI.sncf : 79
  • Lidl France : 79
  • Ikea: 75
  • Radio France : 73.

(1) Note méthodologique

Dans le tableau, les entreprises sont classées par ordre décroissant, de la meilleure note à la moins bonne. Quand une entreprise comporte plusieurs entités, la meilleure note a été retenue pour le classement. Les notes qui ont servi à classer les entreprises apparaissent en caractères gras. Celles qui sont en dessous de 75 sont en rouge.

Dans l’infographie, les entreprises sont classées par ordre alphabétique. Les entités d’un même groupe sont regroupées par couleur.

à lire aussi
Index égalité salariale : le ministère met en ligne un lien vers le site de transmission à l’inspection du travail

Après avoir publié un "tableur de calcul" destiné à aider les entreprises à calculer leur index de l’égalité femmes-hommes (lire sur AEF info), puis une "foire aux questions" pour leur permettre de résoudre d’éventuelles difficultés d’application (lire sur AEF info), le ministère du Travail met en ligne le formulaire de transmission à l’inspection du travail sur lequel elles pourront transmettre la note qu’elles auront obtenue. Pour rappel, l’obligation "concernera les entreprises d’au moins 1 000 salariés dès le 1er mars 2019, celles d’au moins 250 salariés à compter du 1er septembre, et celles d’au moins 50 salariés au 1er mars 2020".

Lire la suiteLire la suite
Index de l’égalité : le ministère du Travail publie un "tableur de calcul" pour les entreprises de plus de 250 salariés

"L’obligation de publication de la note de l’index égalité femmes-hommes concernera les entreprises d’au moins 1 000 salariés dès le 1er mars 2019, celles d’au moins 250 salariés à compter du 1er septembre ; celles d’au moins 50 salariés au 1er mars 2020", rappelle le ministère du Travail sur son site internet. Pour faciliter le calcul de l’index par les entreprises, le ministère met en ligne mercredi 13 février 2019 un "tableur de calcul" pour les entreprises de plus de 250 salariés qui "intègre toutes les formules de calcul nécessaires". L’outil doit "permettre, après avoir saisi les données [requises], d’obtenir automatiquement le résultat de chacun des indicateurs et l’index global". Le ministère publie par la même occasion la liste des référents "égalité salariale femmes-hommes" répartis par Direccte.

Lire la suiteLire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gwénaëlle Conraux, journaliste