Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page
Home| Sécurité globale| Sécurité privée| Dépêche n°598262

Le Medef crée un "comité sécurité" afin de "placer l’enjeu sécurité au centre de ses préoccupations" (colloque du CDSE)

"Le Medef est totalement déterminé à placer le sujet de la sécurité au centre de ses préoccupations", affirme Patrick Martin, mardi 18 décembre 2018. Le président délégué du Medef, qui s’exprimait lors du colloque du CDSE, indique que l’organisation patronale va ainsi créer "séance tenante" un "comité sécurité" au sein de ses instances. "Nous avons la conviction qu’il faut avancer très vite et très fort afin de mettre en place des dispositifs en entreprises limitant considérablement les risques qui relèvent de la sécurité et de la cybersécurité", ajoute-t-il.

"Le Medef est parfaitement conscient de l’importance de la filière économique de la sécurité ainsi que de l’importance des enjeux de sécurité pour l’ensemble de nos entreprises." C’est ce qu’indique Patrick Martin, le président délégué du Medef, lors du colloque du CDSE, mardi 18 décembre 2018, à Paris (lire sur AEF info).

"Le Medef compte 173 000 entreprises de tous les secteurs d’activité et de toutes les tailles parmi ses adhérents", rappelle-t-il. Patrick Martin déplore cependant que "le sujet de la sécurité et de la sûreté" souffre encore d’un "manque de prise de conscience" de nombreux dirigeants. "Il nous appartient à tous de sensibiliser l’ensemble de nos collaborateurs à ces enjeux", estime-t-il. "Il faut que l’enjeu de sécurité évolue de la même manière que les démarches qualités qui sont désormais totalement intégrées dans le fonctionnement des entreprises et innervent les organisations."

Dans ce cadre, le "comité sécurité" du Medef doit "accélérer fortement sur un certain nombre de démarches et d’initiatives éparses qui ont pu être prises". Patrick Martin cite ainsi l’exemple du Medef des Deux-Sèvres qui a "édité récemment un ouvrage sur la sécurité et mis en ligne une application qui permet à ses adhérents d’établir des autodiagnostics et d’identifier leurs zones de risques". "Nous comptons des initiatives extrêmement pragmatiques que nous entendons multiplier en capitalisant sur leurs expériences", indique-t-il.

En outre, la sécurité constitue "une filière d’excellence pour l’économie française", considère le président délégué du Medef. "Nous sommes extrêmement désireux d’aider à la prospérité et au développement de cette filière et en particulier de l’accompagner à l’international."

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Marc-Antoine Bindler, journaliste