Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°597413

Qualité et sécurité : la DGOS débute un travail sur la définition de seuils en imagerie et poursuivra avec la chirurgie

Alors que la LFSS votée le 3 décembre 2018 prévoit de requérir pour certains des indicateurs liés à la qualité et la sécurité des soins, un seuil minimal de résultats à atteindre par les établissements de santé, sous peine de se voir notifier une pénalité financière par l’ARS (lire sur AEF info) (1), la DGOS et la HAS précisent ce dispositif. Stéphanie de Coopman, adjointe de Cécile Courrèges (DGOS) et Dominique Le Guludec, présidente de la HAS, sont revenues sur le sujet lors d’une conférence de presse de la HAS le 10 décembre (lire sur AEF info).  

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Seuils d'activité et T2A ont pesé sur la recomposition de l'offre hospitalière en cancérologie entre 2005 et 2012

Dans sa première livraison de Questions d’économie de la santé (n°221- janvier 2017), l’Irdes s’intéresse à l’impact sur l’accès aux soins en cancérologie (chirurgie et chimiothérapie) de l’introduction de la T2A comme mode de tarification du MCO et de la mise en place de seuils d’activité minimale. Quel a été l'effet sur la redistribution des activités de cancérologie sur le territoire, sur l'accès géographique et sur la qualité des soins de ces deux réformes ? Si l'Irdes répond sur les deux premiers points, elle promet de répondre ultérieurement, dans un numéro consacré à la chirurgie des cancers du sein, à la question de savoir si la concentration de l'activité de chirurgie carcinologique a conduit ou non à améliorer les pratiques chirurgicales et à réduire les variations entre territoires.

Lire la suiteLire la suite

Protection sociale

Aperçu de la dépêche Aperçu
Unicancer : une stratégie de fusions prévoit de ramener de 18 à 9 le nombre de Centres de lutte contre le cancer
Lire la suite

Protection sociale

Aperçu de la dépêche Aperçu
Cancer : "Les inégalités sociales sont encore aggravées par la maladie" (observatoire Nord-Pas-de-Calais)
Lire la suite
Cancérologie: un rapport de l'INCa, un an après le 3e Plan cancer, fait le point sur l'évolution des prises en charge

Trois groupes de travail techniques ont démarré en novembre dernier des travaux dans le cadre du comité de réflexion sur la tarification hospitalière (Coretah Cancer) pour réfléchir à l’impact sur les organisations et les financements en cancérologie de l’essor des prises en charge en ambulatoire. C’est que précise notamment le premier rapport d’état des lieux global de l’avancement des actions annoncées l’an dernier en février 2014 par François Hollande, remis ce vendredi 13 février au chef de l’État par l’INCa. Les travaux du Coretah Cancer sont engagés autour de quatre enjeux : l’innovation en cancérologie, la promotion des prises en charge ambulatoires, l’accompagnement de l’essor des chimiothérapies orales et l’accompagnement de l’évolution des soins de support. Par ailleurs, le cahier des charges des expérimentations de chirurgie ambulatoire sera lancé début 2015.

Lire la suiteLire la suite