Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Radicalisation : la relation à l'école et à la police sont des "facteurs déterminants" (Sebastian Roché, chercheur)

Une "expérience négative de la police et de l’école" sont des facteurs "déterminants" dans la légitimation de la violence, constate Sebastian Roché, mardi 20 novembre 2018. Le chercheur – qui cite également "la pauvreté du quartier, latrajectoire délinquante, l’absentéisme scolaire" parmi ces facteurs – était auditionné en compagnie du psychiatre Serge Hefez par les députés de la mission d’information sur les services publics face à la radicalisation. Selon lui, la plupart des adolescents se radicalisent parce qu’un "contexte fait que leur identité sociale se met en conflit avec l’État".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Prévention de la radicalisation : "Les pouvoirs publics ne sont pas les meilleurs messagers" (Marc Hecker, Ifri)

"Les pouvoirs publics ne sont pas les meilleurs messagers" pour contrer les phénomènes de radicalisation en ligne, estime Marc Hecker lors d’un atelier sur ce thème organisé dans le cadre du Forum sur la gouvernance de l’internet au siège de l’Unesco, mardi 13 novembre 2018. Pour le chercheur au centre des études de sécurité de l’Institut français des relations internationales, "le gros du contre-discours doit venir de la société civile" alors qu’internet est utilisé notamment comme un "outil de recrutement", au moins dans sa phase de repérage des jeunes.

Lire la suiteLire la suite
Prévention de la radicalisation : le détail de l’instruction renforçant les échanges entre les préfets et les maires

"Le maire est fondé à disposer d’une information régulièrement actualisée sur l’état de la menace terroriste sur le territoire de sa commune." C’est ce qu’indique le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, dans une instruction sur l’information des maires en matière de prévention de la radicalisation signée mardi 13 novembre 2018 et adressée aux préfets. Ces derniers doivent par conséquent veiller à informer les élus "qui le souhaitent" sur l’état de la menace sur le territoire de leur commune "au moins deux fois par an" et "autant que nécessaire".

Lire la suiteLire la suite

Fonction publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Radicalisation dans les services publics : la mission d’information aura pour objectif de "proposer des outils"
Lire la suite
La prévention de la radicalisation "doit être adaptée à chaque territoire" (Jules Boyadjian, association Artemis)

"Je suis intimement convaincu que le maillage des élus locaux a un vrai rôle à jouer dans la prévention de la radicalisation." C’est ce qu’affirme le président de l’association Artemis, Jules Boyadjian, lors des "États généraux de la sécurité locale" organisés par La Gazette des communes, jeudi 18 octobre 2018 à Paris. Artemis dispense des formations à la prévention de la radicalisation et de gestion du fait religieux à destination des élus et des agents locaux. Jules Boyadjian évoque en outre la prise en charge des détenus radicalisés sous main de justice à Paris et à Marseille.

Lire la suiteLire la suite

Fonction publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Radicalisation dans les services publics : l’Assemblée nationale crée une mission d’information
Lire la suite