Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Christophe Castaner : "Je suis favorable à plus d’autonomie des chefs de police" (colloque des 25 ans de la DCSP)

"Je suis favorable à encore plus, à toujours plus d’autonomie locale des chefs de police", déclare Christophe Castaner, jeudi 18 octobre 2018 à Paris. Le ministre de l'Intérieur ouvrait le colloque organisé pour les 25 ans de la direction centrale de la sécurité publique. L’autonomie des cadres de la police à l’échelle locale "est un facteur d’amélioration de la gestion de nos moyens et des problématiques auxquelles vous faites face", dit-il à destination des DDSP et responsables réunis au Cese. Christophe Castaner évoque également la mise en œuvre de la police de sécurité du quotidien.

Christophe Castaner lors du 25e anniversaire de la DCSP, jeudi 18 octobre 2018. © DR

L’autonomie donnée à la police au niveau local "n’exclut pas le contrôle, ni l’évaluation ou l’orientation", souligne Christophe Castaner à l’occasion des 25 ans de la DCSP, jeudi 18 octobre 2018 (lire sur AEF info). "Il ne faut donc pas oublier l’échelon central qui est le garant d’une action continue et régulière sur l’ensemble du territoire. C’est le principe même de la République que de porter cette ambition nationale pour, ensuite, avoir l’intelligence de l’adapter aux réalités locales", poursuit le nouveau ministre de l'Intérieur. "Vous devez également vous inscrire dans une complémentarité totale avec les autres services de police."

"La DCSP est en première ligne pour la PSQ"

"La DCSP se retrouve en première ligne dans la mise en œuvre de la police de sécurité du quotidien et par la montée en puissance des quartiers de reconquête républicaine", note par ailleurs Christophe Castaner. "Vous vous êtes mis en ordre de bataille […] et je sais que la DCSP ne ménage pas ses efforts", salue le ministre de l'Intérieur. "Les chefs locaux de la police s’investissent sans réserve afin de décliner cette nouvelle façon de faire de la police, inscrite dans une démarche de résolution des problèmes, au plus près de la population."

"Personne n’est au-dessus des lois"

 

"Personne n’est au-dessus des lois. Que l’on soit ministre, parlementaire ou citoyen, on doit respecter l’uniforme, la police et la justice", déclare Christophe Castaner. Sans citer explicitement les polémiques liées aux perquisitions visant le mouvement La France insoumise (lire sur AEF info), il poursuit : " Toute mise en cause de ce que vous représentez, c’est la mise en cause de la République. Je ne tolérerai jamais que l’on agresse physiquement ou verbalement les policiers qui font tous les jours un travail difficile au service de la sécurité des Français. "

"Élaboration de stratégies locales de sécurité, recherche d’un contact toujours accru avec la population, mise en place d’un comité de pilotage de bonnes pratiques, généralisation de ces dernières lorsqu’elles apparaissent pertinentes, renforcement de la synergie entre la DCSP entre les autres directions opérationnelles de la police nationale… Votre mobilisation, depuis le début de cette année, est visible", se félicite le ministre. "Je vous demande de poursuivre cette action. Je compte aussi sur vos capacités d’initiative, d’innovation, votre créativité. Je crois beaucoup à l’intelligence des territoires", dit Christophe Castaner aux cadres de la sécurité publique. "C’est à vous qu’il convient d’adapter les politiques publiques aux attentes particulières de la population locale."

"Osez"

"En tant qu’élu de terrain, il n’y a jamais eu un jour où l’exigence de sécurité quotidienne n’a pas frappé à ma porte", note l’ancien maire de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence). Et Christophe Castaner de saluer l’action de la direction centrale de DCSP, "colonne vertébrale de la police". "C’est vous qui incarnez la police nationale aux yeux de la population." Le ministre de l'Intérieur note que la DCSP "assure la sécurité de 40 % des Français". "Et vous traitez à vous seuls la moitié des faits judiciaires constatés par l’ensemble des forces de sécurité intérieure, soit 1,8 million de crimes et délits."

"Au cours de ce colloque, je vous invite à oser, à innover, à inventer", poursuit le ministre de l'Intérieur. Cet événement doit permettre à la sécurité publique de "prendre le temps de s’interroger sur le sens, la portée et le devenir de son action", et de réfléchir à "sa mission, son contenu, son périmètre et, par conséquent, son organisation dans les années à venir", souligne Christophe Castaner. "C’est parce que vous oserez que nous aurons des idées que nous pourrons demain mettre en œuvre ensemble." Et de rappeler : "Votre action est prioritaire."

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Clément Giuliano, journaliste