Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

"Comment penser les conditions de l'innovation de rupture", un colloque d'AEF info le 22 novembre à Sorbonne Université

"Recherche : comment penser les conditions de l’innovation de rupture ?" Tel sera le thème du colloque organisé par AEF info, le 22 novembre 2018, dans le cadre des RUE 2018 et en partenariat avec Sorbonne Université. Il sera suivi de la finale nationale des Chercheurs-Entrepreneurs Challenges, initiative conjointe d’AEF info, du CNRS et du RNCD, et d’une rencontre, à la Sorbonne, avec des multinationales implantées en France. Voici le programme de la matinée du 22 novembre qui sera ouverte par Bernard Larrouturou, DGRI, et clôturée par Guillaume Boudy, SGPI.

Bernard Larrouturou, DGRI, ouvrira, à 9h, cette journée organisée en partenariat avec Sorbonne Université et consacrée à la recherche et l’innovation de rupture.

Engelbert Beyer, chef de la direction "recherche pour l’innovation" au BMBF (ministère fédéral allemand pour l’enseignement et la recherche), présentera l'ambition et les projets de l'Allemagne en la matière.

9h30- 10h30 : "Retrouver l’ambition de l’innovation : une histoire de culture, pas seulement de financement ?"

Du PIA (programme d’investissements d’avenir) au fonds pour l’industrie et l’innovation, du concours i-Lab aux aides à l’innovation de Bpifrance, pour ne citer que ces exemples nationaux, ce ne sont pas les dispositifs gouvernementaux qui manquent pour soutenir l’émergence de l’innovation. L’effort est d’ailleurs salué par le dernier tableau de bord européen de l’innovation, qui classe la France en tête de l’Union européenne pour les financements et les aides (lire sur AEF info). Sauf que le même classement place la France en 11e position pour ce qui est des pays les plus innovants en Europe. De là à songer qu’au-delà des financements, il y aurait peut-être aussi une action à mener pour insuffler davantage la culture de l’innovation dans le pays, il n’y a qu’un pas.

Participeront à ce débat, Philippe Jamet, directeur général de l’IMT ; Sylvie Retailleau, présidente de l’université Paris-Sud ; Michel Mortier, délégué général à l’innovation du CNRS ; Anne-Sophie Carrese, associée chez Elaia Partners, en charge de la gestion du PSL Innovation Funds ; et Ludovic Valadier, directeur du département innovation et développement à la Banque des territoires.

10h30-11h45 : "Recherche-Économie : qui doit piloter l’innovation et avec quels outils ?"

Technology push ou market pull ? Ces anglicismes résument bien deux conceptions de l’innovation qui, en France, restent symboliquement séparées entre la rue Descartes d’un côté, avec un ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation qui s’efforce de faire émerger l’innovation depuis les laboratoires de recherche, et Bercy de l’autre, où le ministère de l'Économie et des Finances anticipe les besoins du marché et structure les filières correspondantes à travers les politiques des pôles de compétitivité, la French Tech et autres concours mondiaux de l’innovation. Cette séparation a-t-elle encore du sens aujourd’hui, alors que la France est à la peine dans les classements mondiaux des pays innovants (lire sur AEF info) ? Qu’en pensent les communautés scientifiques et d’entrepreneurs ?

Avec Jean Chambaz, président de Sorbonne Université ; Nicolas Carboni, directeur du plan DeepTech à BpiFrance ; Axelle Lemaire, ancienne secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation, associée du cabinet de conseil en stratégie Roland Berger ; Alain Prochiantz, administrateur général du Collège de France ; Bruno Sportisse, PDG d'Inria.

Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, clôturera ce colloque et ouvrira la finale nationale des Chercheurs-Entrepreneurs Challenges.

11h45 : 5e finale nationale des Chercheurs-Entrepreneurs Challenges

Après les finales régionales qui se sont déroulées en Grand Est (lire sur AEF info), en Bourgogne Franche-Comté (lire sur AEF info) et bientôt en Hauts-de-France, les finalistes de la France entière des concours Docteurs Entrepreneurs et Start-up Connexion auront 3 mn pour présenter leur projet entrepreneurial. Les lauréats de cette initiative conjointe d’AEF info, du CNRS et du RNCD, soutenue par le PIA, seront connus en fin de matinée.

Pour s’inscrire cliquez ici : Inscription RUE 2018

14h-17h30 Comment les multinationales étrangères voient l’ESR français ?

 

L’après-midi du 22 novembre, en Sorbonne, 50 multinationales implantées en France analyseront pour et avec les acteurs de l’ESRI les facteurs d’attractivité du système français, ce qui pourra déboucher sur de nouvelles opportunités de relations partenariales. Cette manifestation, organisée par DZA, en partenariat avec AEF info, sera ouverte par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et clôturée par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances. Y participeront notamment : Antoine Petit, PDG du CNRS, Jean Chambaz, président de Sorbonne Université, et Eric Labaye, président de l’École Polytechnique.

Parmi les représentants des entreprises :

  • Shi Weillang, directeur Général de Huawei France ;
  • Jean-François Brochard, président de Roche France ;
  • Cyril Schiever, Senior VP & Managing Director de Merck – MSD ;
  • Gaétan de L’Hermite, CEO de Compass Group France ;
  • Michel Ginestet, président de Pfizer France ;
  • Christophe Catoir, président d’Adecco France ;
  • Jacques Mulbert, président d’ABB France ;
  • Guillaume Alvarez, Senior vice-president EMEA de Steelcase ;
  • Antoine Bordes, directeur du centre de recherches AI de Paris de Facebook ;
  • Rammohan Gourneni, président de Tata - TCS France.
Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

, journaliste