Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Satisfaite par la nouvelle mouture de l’ordonnance, la CGE souhaite "des discussions plutôt que des injonctions"

Alors que des modifications viennent d’être apportées au projet d’ordonnance sur les regroupements (lire sur AEF info), la CGE se dit "satisfaite de cette réécriture" qui "fixe un régime de droit commun beaucoup plus équilibré" en matière d’accréditation des diplômes. "Ce sont les statuts qui définiront ce qui est partagé et non, comme il était prévu jusque-là, une accréditation par défaut de l’établissement expérimental" au détriment des membres, explique Anne-Lucie Wack, présidente de la CGE, le 10 octobre 2018. "Signer un diplôme, ce n’est pas apposer un logo : c’est prendre un engagement."

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi