Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Réforme de la justice : la création d’un parquet national antiterroriste écartée par la commission des Lois du Sénat

La création d’un parquet national antiterroriste "paraît être une mesure d’affichage qui ne répond pas à une évaluation pertinente de l’efficacité du dispositif actuel qui repose sur le parquet de Paris", affirme le président de la commission des Lois du Sénat, mercredi 3 octobre 2018. Philippe Bas s’exprimait lors d’une conférence de presse présentant la position des sénateurs après l’examen du projet de loi de programmation et de réforme de la justice par la commission. Il revenait ainsi sur le rejet en commission d’un amendement du gouvernement visant à créer une telle institution.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Réforme de la justice : la commission des Lois du Sénat fait part de sa "déception" et adopte une série d'amendements

Le projet de loi de programmation et de réforme de la justice n’est "ni à la hauteur des propositions du Sénat, ni à la hauteur des engagements du président de la République", déclare le président de la commission des Lois du Sénat, mercredi 3 octobre 2018. Philippe Bas s’exprimait lors d’une conférence de presse présentant la position des sénateurs après l’examen du texte par la commission. AEF info détaille les principales modifications adoptées en commission sur le volet du texte relatif à l’enquête pénale. L’examen en séance publique est prévu à partir du 9 octobre 2018.

Lire la suiteLire la suite
Réforme de la justice : le projet de loi de programmation et l’avis du Conseil d’État sont publiés

Le texte du projet de loi de programmation pour la justice, présenté vendredi 20 avril 2018 en conseil des ministres, ainsi que l’avis du Conseil d’État afférent sont publiés, lundi 23 avril 2018. Les dispositions relatives à la simplification des enquêtes et la procédure judiciaire en matière pénale connaissent peu de modifications par rapport à celles contenues dans l’avant-projet auquel AEF avait eu accès, à l’exception de la suppression de celles instaurant un parquet national antiterroriste. Les remarques formulées par le Conseil d’État ont pour l’essentiel été prises en compte par le gouvernement.

Lire la suiteLire la suite
Parquet national antiterroriste : la Chancellerie envisage une compétence élargie à d’autres infractions (syndicat)

"Le parquet national antiterroriste apparaît comme un projet qui créerait des facteurs de lourdeur et de rigidité, créerait une centralisation préjudiciable, et bouleverserait la cohérence de l’architecture judiciaire pour une plus-value opérationnelle que nous n’identifions pas." C’est ce qu’affirme le Syndicat de la magistrature dans une note publiée mercredi 7 février 2018. L’organisation syndicale indique que la consultation menée par le ministère de la Justice sur le projet de parquet national antiterroriste porte notamment sur l’opportunité d’adjoindre à cette structure des compétences dans "certains domaines de la criminalité", comme la criminalité organisée, la cybercriminalité, ou les atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation. Une orientation qu'"aucune raison, ni de principe ni opérationnelle, ne conduit à considérer comme pertinent[e]", juge le syndicat.

Lire la suiteLire la suite
"Aberration", "logique d’exception" : les syndicats de magistrats défavorables à un parquet national antiterroriste

L’USM "s’étonne" du projet de parquet national antiterroriste annoncé par la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, lundi 18 décembre 2017. "Lutter contre le terrorisme implique une forte coopération entre tous les services concernés, que soit leur ministère de rattachement, et non une création d’un parquet distinct, au mieux incompréhensible et cosmétique, au pire source d’illisibilité et d’inefficacité." Selon l’organisation syndicale majoritaire, le parquet national antiterroriste "laisse penser que la section antiterroriste du parquet de Paris n’exercerait pas efficacement ses missions". Le Syndicat de la magistrature, qui dénonce "une opération de communication", s’inquiète notamment de "l’extension de la logique d’exception" et de "la création d’un poste dédié".

Lire la suiteLire la suite
Nicole Belloubet annonce la création prochaine d'un parquet national antiterroriste

La ministre de la Justice Nicole Belloubet annonce, lundi 18 décembre 2017, la création prochaine d’un parquet national antiterroriste. "Le développement exponentiel de ce contentieux et sa sensibilité majeure liée à la commission d’actes terroristes sur notre territoire depuis 2012 posent en effet la question de la surconcentration parisienne", explique Nicole Belloubet, lors d’une réunion avec les procureurs généraux et les référents des parquets en matière de terrorisme à Paris. "Avec la création d’un parquet national antiterroriste, le parquet de Paris se verrait ainsi dégagé de ce contentieux lourd et spécifique, ce qui lui rendrait toutes ses capacités de gestion des autres contentieux sensibles." Ce "Pnat" devrait voir le jour en 2018. La garde des Sceaux présente également ses nouvelles orientations en matière de lutte antiterroriste.

Lire la suiteLire la suite