Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Ordonnance : le gouvernement proposera "une nouvelle formulation" de l’article 5 sur la délivrance des diplômes (F. Vidal)

La formulation de l’article 5 du projet d’ordonnance sur les regroupements devrait être modifiée avant son passage au Cneser, indique Frédérique Vidal à la CGE, réunie à Lille le 4 octobre 2018. Cet article, qui porte sur les compétences de l’établissement expérimental et celles des "établissements composantes", inquiète les grandes écoles, notamment sur la question de la signature des diplômes. Si la ministre assure qu’il ne sera plus question de "droit commun et de dérogation", elle tient toutefois à cette disposition, gage "d’engagement des écoles dans la construction de l’établissement".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Cneser demande le retrait du projet d’ordonnance sur les regroupements

Le Cneser, réuni le 17 septembre 2018, a voté trois motions demandant le retrait du projet d'ordonnance sur les regroupements, la fin de Parcoursup (lire sur AEF info) et une consultation du Cneser sur les "chantiers en cours". Il a en outre adopté un texte supprimant des instituts internes à Paris-VII (16 pour et 13 abstentions), un autre modifiant les statuts de l’Université de Lyon (15 pour, 10 contre et 3 abstentions) et un texte relatif aux UT (13 pour et 12 abstentions). Le projet d’association d’établissements à la Comue Lille Nord de France a recueilli 12 pour, 12 contre et 3 abstentions.

Lire la suiteLire la suite
Ordonnance : E. Roux (CPU) y voit un "crash test de la maturité des sites". Colère du Sgen-CFDT, inquiétude du Snesup-FSU

Si le président de la commission juridique de la CPU voit le projet d’ordonnance sur la politique de site (lire sur AEF info) comme un "exploit", un "pari", ou encore une démarche "complètement iconoclaste", l’enthousiasme n’est pas partagé par les représentants du Sgen-CFDT et du Snesup-FSU. Franck Loureiro est "très en colère", pointant par exemple la place insuffisante laissée aux représentants des personnels et des étudiants dans les CA des établissements expérimentaux. Hervé Christofol ne cache pas son inquiétude face une ordonnance qu'il qualifie de "rouleau compresseur".

Lire la suiteLire la suite