Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°593010

L’administration cherche des data scientists pour rendre lisible le code du travail grâce à l’intelligence artificielle

"La DGT (direction générale du travail) souhaite se doter d’un outil qui permette de répondre à toute question concernant le droit du travail grâce à de l’analyse sémantique, l’exploration de solutions d’intelligence, et le développement de services et API pour une diversité d’utilisateurs concernés par le droit du travail (agents publics, syndicats, associations, entreprises, RH, etc.)." Pour ce faire, elle cherche à recruter des data scientists, dans le cadre du programme "Entrepreneur d’intérêt général", financé par le Programme d’investissements d’avenir.

Les data scientists devront faire en sorte que les usagers puissent trouver facilement les réponses à leurs questions sur le droit du travail © Zany Jadraque

Explocode : c’est ainsi qu’a été baptisé le projet de la direction générale du travail visant à "développer une brique d’intelligence artificielle capable d’apporter une réponse juridique lisible et fiable aux questions posées par les usagers en droit du travail".

Pour développer cet outil, la DGT recherche un(e) data scientist et un(e) data analyst/data architect, qui seraient recrutés dans le cadre du programme "Entrepreneur d’intérêt général". Ce dispositif, financé par le PIA, vise à "intégrer pour 10 mois des profils d’exception dans les administrations pour relever des défis numériques grâce aux données publiques". L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 15 octobre 2018.

trois axes de travail

"Trois axes de travail" ont été identifiés pour développer "Explocode" :

  • "Relier chaque question d’utilisateur à une qualification juridique" en passant du langage courant au vocabulaire juridique pour aller chercher les bonnes réponses dans les textes de référence ;
  • "Permettre l’extraction des sources de droit applicable à chaque question posée" pour que "l’usager puisse être orienté automatiquement vers la disposition qui s’applique à sa situation particulière" ;
  • "Améliorer la personnalisation des réponses fournies" en analysant les parcours utilisateur.

Les personnes recrutées seront soutenues par deux "mentors" : Julien Bouquillon, responsable technique de l’incubateur des ministères sociaux depuis 2017, et Jean-René Duscher, responsable métier du défi "code du travail numérique" depuis mars 2017.

code du travail numérique

 

L’article 1er de l’ordonnance  n° 2017-1387 du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail prévoit la mise en place, au plus tard le 1er janvier 2020, d’un dispositif baptisé "code du travail numérique" permettant, "en réponse à une demande d’un employeur ou d’un salarié sur sa situation juridique, l’accès aux dispositions législatives et réglementaires ainsi qu’aux stipulations conventionnelles qui lui sont applicables".

Ce dispositif est présenté comme la "première brique" visant à améliorer l’accès des usagers au code du travail. Il a vocation à faciliter la navigation dans le code et à apporter des "explications de texte". "Explocode" constituerait la "deuxième brique" du projet, en "permettant aux usagers d’accéder de façon autonome, simplifiée et dématérialisée aux différents textes traitant du droit du travail applicables à leur situation".

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Lucie Prusak, journaliste