Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La France profitera de sa présidence du G7 en 2019 pour revoir à la hausse les engagements pris lors de la COP 21

Devant l’Assemblée générale des Nations unies mardi 25 septembre 2018, Emmanuel Macron a défendu un multilatéralisme fort, rappelant que "face au dérèglement climatique, il n’y a pas de passagers clandestins ou de solutions faciles". "Même ceux qui en contestent la réalité en subissent les conséquences comme tous les autres", avance-t-il, alors que les États-Unis viennent d’être durement frappés par l’ouragan Florence. Emmanuel Macron annonce que lorsque la France présidera le G7 en 2019, elle "travailler[a] pour que les engagements pris à la COP 21 soient revus à la hausse".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement