Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Budget 2019 : le MEN veut "augmenter les taux d’encadrement partout dans le 1er degré"

Pour 2019, le budget consacré à l’enseignement scolaire est fixé à 51,7 Md€, hors contributions aux pensions de l’État (+1,7 %), selon le projet de loi de finances 2019 présenté le 24 septembre 2018. Au global, les emplois de la mission diminueront de 1 850 : ils augmenteront de 1 800 pour les enseignants du primaire et baisseront de 2 650 pour les enseignants du secondaire. Le MEN veut "augmenter le taux d’encadrement partout dans le premier degré" et promet de compenser la baisse des postes d’enseignants dans le 2nd degré par une hausse d’heures supplémentaires (65 M€).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Budget 2019 : la création de 1 900 postes dans le primaire "ne suffira pas", estime le Snuipp-FSU

La création de 1 900 postes d’enseignants dans le primaire prévue par le MEN (lire sur AEF info) "ne suffira pas" à terminer le dédoublement des CP et CE1 en REP et REP+, juge le Snuipp-FSU, le 21 septembre 2019 dans un communiqué. 4 000 postes supplémentaires seraient pour cela nécessaires, estime le premier syndicat des professeurs des écoles, qui dénonce "un sous-investissement chronique dans le budget de l’éducation et des effectifs bien supérieurs à la moyenne des pays de l’OCDE".

Lire la suiteLire la suite
Budget 2019 : plusieurs syndicats s’insurgent contre les suppressions de postes

L’annonce de la suppression de 1 800 postes dans l’Éducation nationale, le 17 septembre 2018, "cachait la réalité du nombre de suppressions dans le 2nd degré", déplore le Snes-FSU dans un communiqué, le 19 septembre (lire sur AEF info). Le syndicat va contacter les syndicats de l’éducation "pour construire une riposte rapide". La Fnec-FP-FO, elle, déplore une "facture lourde pour les personnels administratifs et ceux du 2nd degré". Quant au SNPDEN, il critique une annonce contre-productive au moment de la réforme des lycées. Le SE-Unsa, la Ferc-CGT et la SDA réagissent également.

Lire la suiteLire la suite