Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Horizon 2020 : le Royaume-Uni et l’Espagne en tirent un bénéfice net, mais pas la France ni l’Allemagne

Les équipes françaises ont perçu 10,71 % des financements liés au programme-cadre Horizon 2020 depuis 2014. En proportion, la part de la France reste inférieure à sa contribution nationale au budget européen (16,52 % pour la période 2014-2016). L'Allemagne est dans la même configuration, alors que le Royaume-Uni et l'Espagne sont dans la situation inverse : ces deux pays sont bénéficiaires nets. Si l'on se penche sur les piliers qui composent Horizon 2020, la France s’en sort mieux dans les chapitres "Excellence scientifique" et en "Primauté industrielle" qu'en matière de "Défis de société".

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

3,513 milliards d'euros. C'est la somme allouée à des institutions françaises qui participent ou coordonnent des projets financés par le programme-cadre européen Horizon 2020 depuis 2014. Ce montant représente 10,71 % de l'enveloppe totale déjà attribuée dans ce cadre depuis 2014 (32,972 Md€). Il fait de la France le 3e pays en termes de subventions allouées, derrière l'Allemagne (5,268 Md€, soit 16,05 %) et le Royaume-Uni (4,769 Md€, soit 14,53 %) et devant l'Espagne (2,94 Md€, soit 8,96 %) et l’Italie (2,67 Md€, soit 8,14 %).


CE QUE NOUS AVONS Comptabilisé

Pour calculer ces sommes, nous avons utilisé la base de données Cordis de la Commission européenne. Nous avons utilisé celle consacrée aux organisations financées. Pour chacune d’entre elles, le pays d’attache est mentionné, permettant de ventiler les subventions par pays. Nous avons exclu les organisations participant ou coordonnant des projets estampillés "terminated", qui ont été interrompus en cours de route.

De légers décalages peuvent être observés avec le site Horizon 2020 du gouvernement français. Plusieurs explications sont possibles, l’une n’excluant pas les autres :

  • une date d’export des données différentes. Nos données ont été exportées début septembre 2018 ;
  • une variation de statut des projets, notamment pour les projets interrompus ;
  • un retraitement des données du côté du ministère, qui a exclu certaines organisations pour ne pas fausser les statistiques. Il s’agit d’organisations qui redistribuent les sommes allouées à d’autres qui ne sont pas forcément situées dans le même pays (Max Planck en Allemagne, ESA en France, Cern en Suisse). Les ordres de grandeur n’étant pas bouleversés pour autant, nous avons choisi de conserver toutes les organisations dans notre étude, tout en gardant ce biais à l’esprit.

Les subventions sont-elles proportionnelles à la contribution nationale au budget européen ?

Afin de mettre en perspective ce classement des pays en termes de subventions allouées dans le cadre du programme Horizon 2020, nous avons comparé les subventions déclenchées sur les trois premières années du projet (2014-2016) avec la contribution nationale de chaque pays au budget européen sur cette même période, d’après les données de la Commission européenne. Une nuance toutefois : tous les pays dont des organisations bénéficient de subventions ne sont pas membres de l’Union européenne et nous ne disposons pas de données budgétaires précises pour chiffrer leur contribution. Nous avons considéré les États associés comme un bloc qui contribue à 3 % au budget européen, selon l’estimation obtenue auprès d’experts, afin de nous approcher au mieux de la réalité.

La hiérarchie des premiers pays n’est naturellement pas modifiée, mais la part de la France monte alors à 10,47 % (1,905 Md€) des subventions. Elle est inférieure à la contribution nationale de la France au budget européen sur la même période (2014-2016) : 16,52 % (59,126 Md€). À l’inverse, le Royaume-Uni a une part dans Horizon 2020 (15,38 %) nettement supérieure à sa participation budgétaire (12,02 %) : le pays est bénéficiaire net. C'est aussi le cas pour l'Espagne et les Pays-Bas notamment.


Pilier par pilier, comment s’en sort la France ?

Si l’on se penche sur la performance de la France, pilier par pilier du programme Horizon 2020, on note qu’elle s’en sort mieux en "Excellence scientifique" et en "Primauté industrielle" qu’en "Défis de société". 11,29 % des subventions du pilier "Excellence scientifique" vont à des organisations françaises (1,414 Md€), 11,21 % des subventions du pilier "Primauté industrielle" vont à des organisations françaises (721 M€) mais seulement 10,28 % des subventions du pilier "Défis de société" vont à des organisations françaises (1,306 Md€) dans le cadre du programme Horizon 2020 depuis 2014. Les autres chapitres représentent des sommes nettement moindres.


Pour établir nos calculs sur ces piliers du programme Horizon 2020, nous avons considéré la même base de données qui mentionne le chapitre au titre duquel une organisation touche une subvention pour un projet. Quand, parfois, plusieurs chapitres étaient mentionnés, nous n’avons conservé que le premier.

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des données réparties par piliers. En cliquant sur un de ces piliers représentés par les bulles, vous verrez le classement des pays en fonction des subventions touchées dans ce pilier. On note ainsi que, pour le pilier "Excellence scientifique", le Royaume-Uni dépasse l’Allemagne, avec 19,68 % du montant concerné pour des organisations britanniques contre 15,26 % pour des organisations allemandes. En matière de "Défis de société", la France passe en 4e position, doublée par l’Espagne, qui obtient 10,43 % des subventions de ce pilier, contre 10,28 % pour des organisations françaises.


 

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Marie Simon, journaliste