Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°586451

Les violences physiques et les menaces contre les femmes sur le lieu de travail augmentent depuis 2010

"En 2016, on évalue à 127 000 le nombre de personnes déclarant avoir subi des violences physiques et à 480 000 celles ayant subi des menaces" sur leur lieu de travail ou d’études, selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, publiée jeudi 31 mai 2018. Au total, le nombre de personnes se déclarant victimes de menaces augmente depuis 2010 tandis que les violences physiques connaissent une tendance fluctuante sur la même période. Pourtant, "on relève qu’à l’encontre des femmes ces atteintes sur lieu de travail sont de plus en plus marquées".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Violence et harcèlement au travail: quatre syndicats appellent l’exécutif à soutenir une norme internationale ambitieuse
Lire la suite
En ne s’impliquant pas dans la prévention des risques de violence, l’employeur viole son obligation de sécurité

Le défaut d’implication de l’employeur dans la prévention des risques de violence et d’incivilités auxquels est exposée une salariée caractérise un manquement de celui-ci à son obligation de sécurité de résultat. C’est ce que retient la Cour de cassation dans un arrêt non publié du 15 décembre 2016. L’affaire concerne une éducatrice spécialisée confrontée à plusieurs reprises à des agressions violentes de la part d’une pensionnaire de la maison d’enfants où elle est employée.

Lire la suiteLire la suite
Agression d’un salarié par un tiers : dans quelles conditions l’employeur peut-il s’exonérer de sa responsabilité ?

Un employeur, informé qu’un salarié a été victime d’une violente agression verbale sur son lieu de travail de la part d’un tiers, s’exonère de sa responsabilité s’il a mis immédiatement en place une organisation et des moyens adaptés, juge la Cour de cassation le 22 septembre 2016. Ainsi, ne commet pas de manquement à son obligation de sécurité de résultat, l’employeur qui intime à l’auteur de l’agression - le futur repreneur - de ne plus revenir dans l’entreprise tant que la cession n’est pas définitive, et invite le salarié à porter plainte. En outre, l’agression était un fait unique, commis hors la présence du gérant, lequel n’avait pas connaissance de l’existence de tensions et de conflits entre l’auteur, sur lequel il ne possédait aucune autorité de droit ou de fait, et le salarié.

Lire la suiteLire la suite
L’employeur qui ne prend pas de mesures suffisantes face à un conflit entre salariés viole son obligation de sécurité

Viole son obligation de sécurité de résultat l’employeur qui, informé d’un conflit entre salariés d’une gravité telle que l’un d’eux a dû être hospitalisé d’urgence, ne justifie pas avoir pris des mesures suffisantes pour tenter d’apaiser ce conflit. C’est ce que retient la Cour de cassation dans un arrêt du 19 novembre 2015. Les hauts magistrats confirment la condamnation d’un employeur à verser à un salarié la somme de 10 000 euros à titre de dommages-intérêts pour manquement à son obligation de sécurité.

Lire la suiteLire la suite