Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Huit années de course à l’idex : Sisyphe peut-il transformer l'ESR français ? Par Y. Charon et M. Bessière

"Le processus idex mène inéluctablement à un système ESR à deux ou trois vitesses. Il a été lancé sans avoir identifié au préalable les points d’équilibre de ce système, sans savoir ce qu’on fera de ceux — la grande majorité — qui ne seront pas admis dans le club de 'l’excellence'", estiment Yves Charon et Michel Bessière (1) dans une tribune pour AEF où ils dressent un bilan de huit années d’idex. "Cet empilement de périodes probatoires, toxique à de nombreux égards, place le gouvernement dans la situation de devoir maintenant trancher entre deux modèles qui divergent : rejoindre les standards universitaires internationaux ou moderniser le système actuel, qui privilégie les grandes écoles dans les domaines où elles exercent leurs compétences." Ils en appellent à un "État stratège et volontariste", qui base sa réforme sur une "vision politique assumée du rôle de l’ESR dans la société".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir