Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Le réseau Diwan demande à l’État "de faire sa part pour la langue bretonne"

Diwan, le réseau d’enseignement bilingue français-breton, organisait samedi 26 mai 2018 à Rennes (Ille-et-Vilaine) une manifestation "pour obtenir un statut adapté aux besoins de ses écoles". Entre 2 000 et 3 000 personnes ont défilé derrière une banderole demandant "Justice pour Diwan et la langue bretonne". Le réseau d’enseignement bilingue par immersion souhaite "que l’État fasse sa part pour la langue bretonne". Il demande notamment une contractualisation avec l’État dès la création d’une école (et non pas après 5 années d’exercice, comme le prévoit le code de l’éducation), la mise en place de solutions pérennes pour les personnels non enseignants, l’ouverture d’un nombre suffisant de postes au concours et dans les écoles. Diwan demande également "qu’il soit fait en sorte que toutes les collectivités versent le forfait scolaire".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement