Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’orientation sexuelle ne serait pas source de discrimination à l’embauche dans le public, selon une campagne de testing

Les résultats du testing sur les effets de l’orientation sexuelle dans l’accès à l’emploi, mené dans les secteurs privé et public par Yannick L’Horty, professeur d’économie, et Pascale Petit, économiste, et restitués vendredi 18 mai 2018, "mettent en évidence l’existence de discriminations liées à l’origine dans la FPT et dans le privé, d’une discrimination liée au sexe en faveur des femmes dans le privé, et d’une autre liée à la réputation du lieu de résidence en faveur du candidat QPV dans la FPE". En revanche, ces travaux ne mettent "pas en évidence de discriminations liées à l’orientation sexuelle suggérée par [la présence sur le CV des candidats de] la participation à l’organisation des Gays Games", une fois que les candidats ont été convoqués à un entretien. Il s’agit de la seconde campagne de testing sur l’accès à l’emploi dans la fonction publique.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement