Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La ville de Nice précise les missions des policiers municipaux déployés dans les écoles

Assurer "une présence quotidienne dans l’enceinte de l’école" et effectuer des missions de "prévention en milieu scolaire" : tels sont les objectifs d’une expérimentation menée, depuis lundi 16 avril 2018, dans trois groupes scolaires de la ville de Nice (Alpes-Maritimes) qui accueillent chacun un policier municipal non armé dans leur établissement. "Si cette expérimentation est satisfaisante, elle s’appliquera [à l’ensemble des établissements] à la rentrée prochaine", annonce d’ores et déjà le maire de Nice, Christian Estrosi (LR), lors de la présentation du dispositif, vendredi 13 avril 2018. La municipalité précise par ailleurs "les principes généraux" de cette initiative.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Nice : la Cnil demande l’arrêt d’une application de signalement des incivilités à la police municipale

La Cnil demande l’arrêt du dispositif de signalement des actes d’incivilités expérimenté à Nice entre le 10 janvier et le 10 mars 2018. Dans un communiqué publié mercredi 21 mars 2018, elle indique que la "proportionnalité" du dispositif "Reporty" – qui permet aux habitants de filmer des actes suspects et de les transmettre à la police municipale — "n’est en l’état pas garantie". "Au regard des risques élevés de surveillance des personnes et d’atteinte à la vie privée qui pourraient résulter d’un usage non maîtrisé d’un tel dispositif, la Cnil a donc estimé qu’il était hautement souhaitable qu’un tel dispositif fasse l’objet d’un encadrement législatif spécifique." Le maire (LR) de Nice, Christian Estrosi, dénonce "la position dogmatique" de l’autorité administrative indépendante.

Lire la suiteLire la suite
Fusillade dans un lycée de l'académie de Nice : "Nous sommes passés à côté du pire" (Najat Vallaud-Belkacem)

Un élève du lycée Alexis de Tocqueville à Grasse (Alpes-Maritimes) est entré avec plusieurs armes dans l’établissement et a tiré sur le proviseur et trois élèves, jeudi 16 mars 2017, aux alentours de 12h30. L’auteur a été interpellé et placé en garde à vue, selon un communiqué de la préfecture des Alpes-Maritimes. Les motifs de l’agression restent indéterminés. Le bilan provisoire fait état de quatre blessés par balle, dont le proviseur, et de 10 autres victimes, choquées ou blessées par la bousculade, précise la ministre de l’Éducation nationale. Najat Vallaud-Belkacem évoque "l’acte fou d’un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu" et souligne l’intervention rapide des forces de police. L’agression "me conduit à justifier l’état d’urgence", déclare de son côté le président de la République, François Hollande.

Lire la suiteLire la suite
À Nice, l’affectation de policiers municipaux armés dans les écoles fait débat

La mairie de Nice confirme, lundi 23 janvier 2017, l’affectation de policiers municipaux armés dans les écoles de la commune à compter de la rentrée 2017. Une "unité sécurité scolaire" sera créée grâce à des recrutements d’agents et à la réorganisation de la grille horaire des policiers municipaux. Cette démarche répond "aux demandes fortes des parents d’une meilleure sécurisation dans les écoles", souligne-t-on à la mairie de Nice. À l’issue d’un comité technique sur le sujet, la CGT éduc’action avait dénoncé, jeudi 19 janvier 2017, "une nouvelle escalade dans la politique menée par les élu.es locaux.ales visant à maintenir un climat sécuritaire pesant sur la ville et ses concitoyen.ne.s".

Lire la suiteLire la suite