Dépêche n°584323

7 min de lecture

Par Julie Lanique

Publiée le 27/04/2018 à 12h31
Modifiée le 02/05/2018 à 10h40

Bachelors : le combat des grandes écoles pour délivrer le grade de licence est-il en passe d’être gagné ?

L’École polytechnique décrochera-t-elle bientôt le grade de licence pour son bachelor ? C’était la question posée au Cneser, le 16 avril 2018, qui a rendu un avis négatif sur ce projet de décret. Si la majorité des organisations présentes au sein de cette instance consultative ont salué la qualité du diplôme de l’X, et son objectif d’attirer des étudiants étrangers, le débat s’est ouvert plus largement sur la pertinence du grade de licence pour les écoles de commerce et d’ingénieurs. Car si Polytechnique obtient le droit de délivrer un diplôme d’établissement "valant grade de licence", comme l’avait présenté en 2015 l’ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, il est certain que les autres établissements - écoles de commerce en tête - demanderont elles aussi cette précieuse reconnaissance.

Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi
Lire la suite

Polytechnique : un projet de décret vise à conférer le grade de licence aux diplômés de son bachelor

Cneser du lundi 16 avril 2018 et dont AEF a eu copie, a pour objet l'attribution du grade de licence aux titulaires du diplôme de 1er cycle de Polytechnique "à compter de la session 2020". Pour la première fois, une grande école bénéficierait du grade de licence pour son bachelor. Celui de l’X, lancé à la rentrée 2017, se veut tourné vers l’international avec une promotion composée de 71 étudiants, venant de 32 pays différents (lire sur AEF info). La création d’un premier cycle de formation au sein de Polytechnique, accessible aux publics français et internationaux, et hautement sélectif, est conforme à la lettre de mission écrite par Jean-Yves Le Drian, ancien ministre de la Défense, en décembre 2015 (lire sur AEF info). Pour rappel, les droits d’inscription du bachelor atteignent 12 000 € par an pour les étudiants de l’UE et 15 000 € pour les autres.

Lire la suite

Lire la suite

À découvrir
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite