Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°584220

Fraude présumée de 7 M€ à la prime d’embauche PME : une information judiciaire est en cours en Auvergne-Rhône-Alpes

En octobre 2017, l’ASP portait plainte suite à la découverte d’anomalies en Auvergne-Rhône-Alpes quant au versement de primes à l’embauche dans les PME. Pour mémoire, cette aide d’un montant maximal de 4 000 euros avait été mise en place entre début 2016 et juillet 2017 et a finalement concerné plus de 730 000 employeurs pour un montant de 2,2 Md€. Selon une source proche du dossier, la fraude détectée par l’ASP porterait sur un montant supérieur à 7 M€ et impliquerait des contrats mais aussi des sociétés fictives. Dans le cadre de l’information judiciaire qui a suivi la plainte, sept personnes ont aujourd’hui été mises en examen. Considéré comme principal responsable, le dirigeant de plusieurs sociétés Guilhem Putscher a été écroué en novembre 2017 - une détention non justifiée selon son avocat François Saint-Pierre qui demande sa remise en liberté avant de s’exprimer.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Ce que contient le projet de loi de lutte contre la fraude en matière sociale

Présenté en Conseil des ministres le 28 mars 2018, le projet de loi relatif à la lutte contre la fraude comporte 11 articles renforçant les moyens de détection et les sanctions en matière de fraudes fiscales et sociales. Concernant la fraude sociale, trois articles abordent directement le sujet. L’article 3 élargit l’accès aux fichiers de la DGFiP aux Urssaf et à certains agents de la MSA, tout en ouvrant l’accès du RNCPS aux inspecteurs du travail. L’article 4 précise quant à lui les obligations fiscales et sociales des plateformes numériques collaboratives. L’article 7 enfin crée une nouvelle sanction administrative à l’égard des personnes tierces ayant contribué à la mise en place de montages frauduleux, en matière fiscale ou sociale.

Lire la suiteLire la suite
Prolongée jusqu’à mi-2017, la prime à l’embauche PME pourrait inciter aux recrutements en CDD long (Insee)

La prime à l’embauche en contrat long à destination des entreprises de moins de 250 salariés est officiellement prolongée jusqu’au 30 juin 2017, avec la publication au Journal officiel du décret n°2016-1952 du 28 décembre 2016. Si l’Insee observe une augmentation de la part des embauches en CDD de plus de 6 mois dans les entreprises éligibles, l’organisme se garde bien, pour l’heure, de conclure sur l’efficacité du dispositif. De son côté, la CGPME considère que l’utilité de cette aide est "bien réelle". L’exécutif avait initialement annoncé un prolongement sur la totalité de l’année 2017 de la prime "Embauche PME" créée en janvier 2016. Finalement, le gouvernement a décidé de limiter au premier semestre prochain la poursuite de ce dispositif doté de près de 2 Md€ afin de dégager des moyens pour financer le prolongement du "plan 500 000 formations" au cours des 6 premiers mois de 2017.

Lire la suiteLire la suite
La prime à l’embauche dans les PME pourrait "créer 60 000 emplois à l’horizon de la fin d’année 2016" (DG Trésor)

"À l’été 2016, 500 000 demandes d’aides ["Embauche PME"] avaient été enregistrées auprès de l’ASP. Et selon l’Acoss, les embauches au premier trimestre ont été particulièrement dynamiques pour les contrats et les entreprises éligibles au dispositif", souligne la Direction générale du Trésor dans une étude sur les aides à l’embauche, datée d’août 2016. Selon la DG du Trésor, "l’emploi salarié serait supérieur d’environ 60 000 postes fin 2016 à son niveau en l’absence de la prime", mise en œuvre depuis janvier dernier dans les PME. Plus largement, l’étude s’arrête sur les différents dispositifs d’aide à l’embauche mis en place ailleurs dans le monde et précédemment en France, comparant leur fonctionnement et leurs effets à ceux de la prime "Embauche PME".

Lire la suiteLire la suite