Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°582940

Le développement des compétences, l’un des principaux enjeux des DRH territoriaux

"Dans un contexte de transformation, le développement des compétences est un enjeu pour les employeurs du secteur public. Numérique, compte personnel de formation, employabilité, prospective des métiers… sont autant de sujets qui interpellent les DRH", indique l’ADRHGCT (Association des DRH des grandes collectivités territoriales) dans la présentation de la journée d’études qu’elle organise le 6 avril prochain sur "La compétence dans tous ses états". À cette occasion, elle compte proposer aux DRH, personnels encadrants et agents territoriaux des ateliers pour "envisager la compétence, individuelle et collective" au sein des collectivités" sous toutes ses formes".

"Qu’est-ce qui a changé en gestion des compétences ? Comment favoriser une logique compétences ? Comment engager une prospective des métiers ? Comment mettre la compétence au cœur des dispositifs RH ?"

À l’occasion d’une journée d’étude dédiée, le 6 avril prochain, à la gestion des compétences dans les collectivités territoriales, les DRH des grandes collectivités comptent aider les acteurs territoriaux à "anticiper" et accompagner les compétences "face à l’évolution des métiers", "engager une prospective des métiers et des compétences", "transmettre les savoirs et partager les compétences", diversifier les modalités d’apprentissage des compétences avec l’appui du numérique" ou encore "gérer les potentiels". 

reconnaître les parcours et non plus les carrières

"Dans la période actuelle de fortes transformations, il est nécessaire d’accompagner les DRH territoriaux mais aussi les groupes collectifs et d’individus pour qu’ils parviennent à évoluer au sein de la fonction publique", explique à l’AEF Marianne Fontan, vice-présidente de l’ADRHGCT (1). On ne parle plus de carrières mais de parcours puisque désormais, y compris dans la fonction publique, il n’est plus possible d’exercer le même métier durant toute une carrière."

Dans ces conditions, il s’agit de "reconnaître les parcours", quels qu’ils soient, indique Marianne Fontan, citant l’exemple de ce technicien territorial par ailleurs trésorier d’une association, dont les compétences en comptabilité, repérées, ont pu être mises à profit pour lui permettre d’évoluer. À cette fin, l’ADRHGCT propose des outils de repérage des potentiels de tous niveaux, via l’intervention de cabinets spécialisés.

Cette approche implique également de prévoir des actions de formation afin d’offrir aux agents la possibilité de se reconvertir. "Les DRH ont de plus en plus conscience qu’il faut anticiper pour amener les agents vers les métiers dont nous aurons besoin demain et que cela nécessite un investissement à moyen terme", observe la vice-présidente de l’association. De leur côté, les élus "sont de plus en plus sensibilités au management".

Les DRH de plus en plus "au cœur du dialogue social"

L’ADRHGCT table sur cette journée pour "que chaque participant reparte avec des outils en main, acquiert lui-même des compétences" sachant que les DRH sont aujourd’hui plus que jamais "au cœur de la maîtrise budgétaire, la masse salariale représentant 50 % du budget, et du dialogue social", insiste Marianne Fontan. De fait, le DRH, en tant que responsable de la gestion des ressources humaines devant anticiper l’évolution des emplois, est "responsable et garant de l’avenir des structures" (et indirectement des services publics eux-mêmes). "Il doit prévoir les compétences à venir dans un budget contraint et anticiper pour que la collectivité soit prête au moment où la machine repartira".

Un rôle crucial, relève Marianne Fontan, qui lui impose de suivre des injonctions contradictoires (maîtriser les dépenses tout en anticipant et en accompagnant les transformations) mais l’impose de plus en plus comme un "business partner" des directions opérationnelles et des agents.

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Clarisse Jay, journaliste