Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Processus de Bologne : de la conférence de la Sorbonne à celle de Paris, retour sur 20 ans de réunions ministérielles

Structuration de l’enseignement supérieur en trois cycles (L, M et D), supplément au diplôme, création des ESG, mobilité, employabilité. Tels sont les principaux objectifs que le processus de Bologne a fixés, dans la perspective de faire converger les différents systèmes d’enseignement supérieur des pays de l’Europe géographique. Initié à Paris en 1998 entre la France, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni (lire sur AEF info), ce processus a été rythmé par l’adoption de différents communiqués à l’occasion de conférences ministérielles organisées tous les deux ans. AEF revient, dans une frise chronologique, sur les principaux jalons posés au cours des 20 dernières années, alors que la conférence de Paris se tiendra du 23 au 25 mai prochains.

L’analyse des communiqués montre une évolution des objectifs de Bologne, passant de l’harmonisation du premier et du deuxième cycle, la mobilité ou encore l’assurance qualité à des préoccupations plus économiques quant au rôle de l’enseignement supérieur en Europe, via le cadre des qualifications, l’adéquation des compétences avec les besoins du marché du travail ou encore l’employabilité des diplômés.

Retrouvez, dans la frise interactive ci-dessous, l’essentiel des communiqués adoptés au cours des 20 dernières années, ainsi que les événements marquants liés au processus de Bologne et de la construction de l’EEES (espace européen de l’enseignement supérieur) :

 


 

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Camille Cordonnier, journaliste