Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Comment le sellier de luxe Lim-Group adapte son management à des salariés "en mode projet" boudant les CDI

Un travail qui a du sens plutôt qu'un CDI n'est pas une tendance à l'œuvre uniquement chez les cadres. Basé en Dordogne, le fabricant de selles d'équitation haut de gamme Lim-Group est de plus en plus confronté pour ses recrutements à des candidats plus motivés par un projet que par une place fixe, quel que soit le type de poste. L'entreprise, qui emploie 550 personnes en France et à l'étranger, s'attache donc davantage aux profils de ses futures recrues, à leur capacité d'intégration, qu'aux pré-requis. Depuis un an, Lim-Group a aussi systématisé des "exit interviews" avec ses salariés démissionnaires pour améliorer son management et ses futures embauches. "Un turnover au-dessus de 5% ne représente pas forcément un signal faible de climat social. Généralement, une mission de trois ans réussie fait du partant un vrai ambassadeur de la société", assure à AEF le DRH, Gérard Bourgès.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement