Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Fichiers de police, fouilles en détention : les députés créent deux nouvelles missions d'information

La présidente de la commission des Lois de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet (LREM, Yvelines), détaille la composition de la mission d’information "sur les fichiers mis à la disposition des forces de sécurité", mercredi 14 février 2018. Cette mission, créée mercredi 31 janvier, est composée de 18 membres issus de l’ensemble des groupes politiques. Son président et son vice-président, qui n’ont pas encore été désignés, seront respectivement issus des groupes La République en marche et UDI, agir et indépendants. La commission des Lois crée également, mercredi 14 février 2018, une mission d’information relative aux fouilles en détention et à une évaluation de l’article 57 [de la loi pénitentiaire du 24 novembre 2009]."

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 71 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Toutes les personnes inscrites au TAJ doivent pouvoir demander l’effacement de leurs données (Conseil constitutionnel)

L’ensemble des personnes "mises en cause dans une procédure pénale et inscrites dans un fichier d’antécédents judiciaires doivent pouvoir solliciter, et éventuellement obtenir, l’effacement de leurs données avant la fin de la durée normale de conservation", estime le Conseil constitutionnel dans une décision rendue vendredi 27 octobre 2017. Par cette décision, il ne reconnaît pas pour autant un "droit à l’effacement", "puisqu’il reviendra à l’autorité judiciaire d’apprécier le bien-fondé de cette demande, selon des critères définis par le législateur". Le Conseil censure ainsi le premier alinéa de l’article 230-8 du code de procédure pénale qui permet l’effacement des données pour les seules personnes ayant fait l’objet d’un acquittement, d’une relaxe, d’un non-lieu ou d’un classement sans suite. L’abrogation est néanmoins reportée au 1er mai 2018.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
"Le projet de loi antiterroriste renforce le rôle des fichiers de renseignement" (Émile Gabrié, Cnil)
Lire la suite
L'accès et le contenu de plusieurs fichiers de police et de renseignement modifiés par décrets

Plusieurs décrets parus au Journal officiel du jeudi 3 août 2017 (lire sur AEF info) modifient l’accès et le contenu des fichiers de police et de renseignement. Un décret modifie le FPR (fichier des personnes recherchées) en l’élargissant aux personnes qui font l’objet d’une assignation à résidence ou d’une interdiction de séjour dans le cadre de l’état d’urgence, ou encore d’un contrôle administratif au retour sur le territoire national d’un théâtre d’opérations de groupements terroristes. Il permet également aux agents autorisant la détention d’armes de consulter le FPR, dans lequel se trouvent les fichés "S" (lire sur AEF info). Un autre décret permet la consultation de trois fichiers dans le cadre d’enquêtes administratives et autorise le croisement de ces fichiers. Trois décrets concernent également les fichiers TAJ, Cristina et FSPRT.

Lire la suiteLire la suite