Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Apprentissage : l’Anasup s’inquiète d’une dérégulation qui avantagerait les grandes écoles au détriment des universités

Dans un communiqué du 7 février 2018 et à deux jours de la présentation des premiers arbitrages du gouvernement, l’Association nationale pour l’apprentissage dans l’enseignement supérieur (Anasup) s’inquiète d’une "libéralisation" de l’apprentissage. "Laisser tout le pouvoir aux entreprises nous paraît délicat", s’inquiète Yves Cimbaro. Le président de l’Anasup, interrogé par AEF, craint qu’un transfert du pilotage du système vers les branches n’implique une dérégulation qui avantage les grandes entreprises et les grandes écoles au détriment des TPE et des universités. L’Anasup se montre également vigilante face à l’éventuelle mise en place d’un financement des CFA "au contrat", comme l’envisage le gouvernement dans son document d’orientation de la réforme, émis à la mi-novembre (lire sur AEF info).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement