Dépêche n°579664

3 min de lecture

Par Julien Jankowiak

Publiée le 31/01/2018 à 17h32

"Le transfert de technologie est médiéval, il faut le fluidifier" (Nicolas Dufourcq, Bpifrance, à l’Assemblée nationale)

"Bpifrance va désormais se positionner sur le sujet fondamental du transfert de technologie. Il faut massivement le fluidifier car il est antique, médiéval et la France est en retard", déplore Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, lors de son audition par la commission des finances de l’Assemblée Nationale, mercredi 31 janvier 2018

Par ailleurs, Nicolas

Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi


Nicolas Dufourcq (Bpifrance) : "Préserver le budget des aides à l'innovation est une bataille permanente"

lire sur AEF) et présidée par Véronique Louwagie (UMP, Orne). "Chaque année, c’est une bataille permanente et de tous les instants car ce budget est toujours en danger", poursuit-il. Nicolas Dufourcq revient également sur la relation de Bpifrance avec le CGI et sur la nouvelle politique mise en place par la banque publique concernant l’innovation non technologique (lire sur AEF).

Lire la suite

À découvrir