Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

FIC 2018 : comment la gendarmerie traque les cybercriminels sur le darknet

"Ce n’est pas le darknet qui est illicite, c’est l’usage qu’on en fait", affirme le colonel Nicolas Duvinage. À l’occasion d’une conférence sur le thème "Darknet et darknautes", organisée dans le cadre du FIC 2018, mercredi 24 janvier 2018 à Lille, le chef du Centre de lutte contre les criminalités numériques explique que la gendarmerie nationale enquête sur le darknet afin de démanteler les réseaux de trafic illicite. "Ce ne sont pas les infractions individuelles qui nous intéressent, c’est de couper le mal à la racine." Pour enquêter sur le darknet, la gendarmerie nationale s’appuie notamment sur Webdrone, une plateforme privée d’analyse. Cet outil permet d'effectuer une veille automatique sur le darknet afin d'identifier les réseaux criminels.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Suppression des contenus djihadistes : "L’attentat de Charlie Hebdo a été un tournant" (Audrey Herblin, Twitter France)

"L’attentat de Charlie Hebdo en janvier 2015 a été un vrai tournant dans la prise en compte par Twitter – mais aussi par Facebook, Google et Microsoft — de la question de la suppression des contenus djihadistes", déclare Audrey Herblin-Stoop. La directrice des affaires publiques de Twitter France intervenait lors d'une conférence organisée au premier jour du FIC, mardi 23 janvier 2018 à Lille. "On ne se souciait pas suffisamment du sujet avant 2015, parce que l’on ne n’en mesurait pas la portée à l’époque", souligne-t-elle. "La question était aussi de savoir si c’était à nous, en tant qu’entreprise, de décider si un contenu a le droit ou non d’être sur notre plateforme et si nous ne nous exposions pas à un risque juridique en le supprimant." François-Xavier Masson, chef de l’Oclctic, évoque pour sa part les signalements de contenus à caractère terroriste soumis à la plateforme Pharos.

Lire la suiteLire la suite
FIC 2018 : 800 postes de policiers et gendarmes seront consacrés à la cybersécurité d'ici 2022 (Gérard Collomb)

"La France est en train de développer, pour les cinq ans à venir, une stratégie de lutte contre la cybercriminalité d’ampleur", déclare le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, en ouverture de la dixième édition du FIC, mardi 23 janvier 2018 à Lille. Le ministre indique que sur les 10 000 créations de postes de policiers et de gendarmes prévues sur le quinquennat, "800 seront consacrées à la priorité cyber". Gérard Collomb annonce également avoir chargé Thierry Delville, délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces, de procéder à une cartographie des ressources existantes en termes de cybersécurité au sein de l’État, afin de mieux organiser les compétences et moyens, "trop éparpillés entre différents services" actuellement. Le ministre de l’Intérieur se prononce en outre en faveur de la création de l'"agence de la cybersécurité européenne".

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Cybercriminalité : la gendarmerie nationale a enregistré 5 300 plaintes par mois en 2017 (colonel Nicolas Duvinage, C3N)
Lire la suite
à découvrir

Enseignement scolaire

Aperçu de la dépêche Aperçu
Entre 5 000 et 5 500 AED pourraient signer un CDI à la rentrée (MEN)
Lire la suite

Ville intelligente

Aperçu de la dépêche Aperçu
Jean Castex nommé à la tête de l’Afitf
Lire la suite
Clémence Fort devient conseillère spéciale auprès d'Agnès Firmin Le Bodo

Clémence Fort est nommée au Journal officiel du 18 août 2022 conseillère spéciale au cabinet d’Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’organisation territoriale et des professions de santé à compter du 12 août 2022. Collaboratrice de parlementaire à l’Assemblée nationale depuis près de 25 ans, elle est depuis 2012, chargée des relations presse et relations publiques de l’ancien Premier ministre et actuel chef de file du parti Horizons Édouard Philippe. Agnès Firmin Le Bodo, dont Clémence Fort rejoint le cabinet est adjointe au maire du Havre, Édouard Philippe. Elle avait été élue en juin 2017 sous l’étiquette LR dans la 7e circonscription de Seine-Maritime qui était auparavant celle de l’ancien Premier ministre puis réélue dans cette même circonscription en juin 2022 sous les couleurs d’Ensemble, étiquette regroupant notamment LREM - Renaissance et Horizons.

Lire la suiteLire la suite