Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Apprentissage : la Cdefi exprime ses vœux mais ne prend pas position sur un pilotage par les régions ou les branches

"Confiante mais vigilante" : c'est l’état d’esprit dans lequel se trouve la Cdefi, à quelques semaines de la fin de la concertation sur la réforme de l’apprentissage, indique-t-elle le 17 janvier 2018. "L’apprentissage est un levier de développement très important des écoles d’ingénieurs et nous espérons sortir de cette réforme par le haut", déclare Marc Renner, président de la Cdefi, qui liste les améliorations à apporter au dispositif d’apprentissage (développement de la mobilité internationale, création d’un observatoire…). Il demande également que le financement des formations par apprentissage dans les écoles soit "garanti", et que la partie "barème" soit préservée et "déconnectée" du dossier. En revanche, la Cdefi ne prend pas position sur le pilotage du système, que le gouvernement pourrait transférer des régions aux branches professionnelles à la demande des entreprises.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement