Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Attendus, capacités d’accueil : CPU, Sgen-CFDT, Sup’Recherche-Unsa et Snesup reviennent sur la mise en place de la réforme

"Énormément d’universités ont déjà fait passer les attendus locaux et les capacités d’accueil" et les oppositions à la réforme sont "très localisées", traduisant "des inquiétudes notamment sur les moyens dévolus" à la réforme, indique François Germinet (CPU) dans une interview vidéo à AEF le 12 janvier 2018. Pour Franck Loureiro (Sgen-CFDT), les oppositions dans certaines universités résultent d’un "manque de communication du ministère" pour "savoir si cette réforme est effectivement la mise en place d’une sélection". Pour Pierre Chantelot (Snesup-FSU), "l’étudiant, selon la formation qu’il vise, va être traité de manière différente", ce qui augure de recours aux TA. Stéphane Leymarie (Sup’Recherche-Unsa) aurait préféré que l’on retienne les "prérequis" plutôt que les "attendus" qui sont plus flous.

Voici les interviews de François Germinet, Franck Loureiro, Stéphane Leymarie et Pierre Chantelot, réalisées vendredi 12 janvier 2018 sur le salon Post-bac :

François Germinet, président de la commission formation de la CPU


Franck Loureiro, secrétaire général adjoint du Sgen-CFDT


Stéphane Leymarie, secrétaire général de Sup’Recherche-Unsa


Pierre Chantelot, secrétaire national du Snesup-FSU

Images : Ghislain Legendre.

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Camille Cordonnier, journaliste