Dépêche n°578459

1 min de lecture

Par Claire Stam

Publiée le 11/01/2018 à 14h49

Climat : Donald Trump déclare que les États-Unis pourraient revenir "en théorie" dans l'accord de Paris

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Washington mercredi 10 janvier 2018, le président américain Donald Trump a annoncé que les États-Unis pourraient revenir "en théorie" dans l’accord de Paris. Lors de son intervention, il a indiqué n’avoir "aucun problème" avec l’accord en lui-même mais a répété qu’il s’agissait d’une "mauvaise affaire" pour son pays. Il a réitéré sa volonté de vouloir renégocier les termes de l’accord. Le 1er juin 2017, le 45e président des États-Unis avait annoncé le retrait du pays de l’accord de Paris conclu à l’issu de la COP 21 en décembre 2015. Lors de son séjour en Chine, le président de la République Emmanuel Macron a de nouveau affirmé que les termes de l’accord de Paris ne seraient pas renégociés et a poursuivi en soulignant que le départ des États-Unis de l’accord de Paris imposait un co-leadership franco-chinois dans ce domaine.


Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

À découvrir
Après Regent’s university London, Galileo Global Education rachète l’école d’arts britannique LMA

Galileo Global Education annonce, le 30 juin 2022, le rachat de LMA, une école britannique spécialisée dans les médias, la musique et les arts du spectacle, fondée en 2009 et située à Liverpool et Londres. LMA enseigne l’art dramatique, la production de films, la danse ou encore le théâtre musical, et compte "plus de 1 200 étudiants". Le chanteur Robbie Williams possède 20 % du capital de l’école depuis 2019, précise Galileo, qui justifie cette acquisition par sa volonté de poursuivre l’élargissement à l’international de son réseau d’écoles de la culture, et de favoriser ainsi la mobilité étudiante. "Nous avons hâte d’imaginer des synergies et passerelles entre nos différentes structures afin de proposer des parcours stimulants pour nos étudiants et favoriser leur accès à des emplois dans les industries culturelles", explique Marc-François Mignot Mahon, président de GGE.

Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite