Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

IHU de Marseille : le CNRS révoque un directeur de recherche à l'Urmite pour harcèlement sexuel et agression sexuelle

Le CNRS a révoqué un de ses directeurs de recherche, qui était affecté à l’unité mixe Urmite (AMU, CNRS, Inserm et IRD), au sein de l’IHU de Marseille, pour des "agissements de harcèlement sexuel". Cette décision a été publiée au Bulletin officiel de l’organisme de recherche d’octobre 2017, paru le 8 novembre. Les faits ont été perpétrés à l’encontre de deux femmes, l’une appartenant au personnel Biatss, l’autre étudiante, et sont allés jusqu’à des "attouchements sexuels" sur l’une des deux victimes. Le SNTRS-CGT demande à l’État que les victimes présumées de tels faits puissent être accompagnées lors des auditions en commission administrative paritaire de la fonction publique. Par ailleurs, une pétition intitulée "Urmite : laissez-nous travailler !", lancée par le directeur d’une des futures unités qui succéderont à l’Urmite (1), a recueilli 333 signatures.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement