Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le budget 2018 pour l’Enseignement scolaire ne prévoit aucune création d’emplois

La mission Enseignement scolaire du projet de loi de finances 2018, présenté le 27 septembre 2017 en Conseil des ministres, est dotée de 51,3 Md€ de crédits et taxes (contre 50 Md€ en 2017) et prévoit une hausse de 2,6 Md€ à l’horizon 2020. Il prévoit la création d’aucun poste pour le MEN (contre 11 802 en 2017) et la baisse de 13 ETP pour les opérateurs. Le plafond d’emploi est fixé à 1 021 721 ETPT. Le gouvernement assure que ce budget donne la priorité au 1er degré et précise notamment que le dédoublement de CP et CE1 en éducation prioritaire concernera à terme 11 100 classes. Les moyens d’enseignement pour le 2nd degré seront "stabilisés" à la rentrée 2018. Le budget prévoit par ailleurs le recrutement de 22 500 accompagnants pour les élèves handicapés sur 5 ans, 20 000 volontaires du service civique pour les devoirs faits et 30 M€ de mesures nouvelles pour développer l’EAC.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement