Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°568791

Mahle Behr France : dans un courrier à Emmanuel Macron, l’Unsa remet en cause la pertinence des accords de compétitivité

Alors que les ordonnances portant réforme du code du travail harmonisent et assouplissent le recours aux différents accords de "compétitivité", le syndicat Unsa du site Mahle Behr France à Rouffach (Haut-Rhin) suggère dans un courrier adressé au chef de l’État début septembre 2017, de "faire un vrai bilan des différents outils sociaux disponibles mis en place par les gouvernements successifs", faisant référence aux pertes d’emploi connues par ce fabricant de climatiseurs en dépit de la conclusion de différents accords. "Un accord de maintien de l’emploi a été conclu en 2013 (après un référendum, occasionnant 162 départs), ainsi qu’un accord de compétitivité en 2016 […] malheureusement suivi d’un PSE de 105 personnes", rappelle l’Unsa, signataire des deux accords. Aujourd’hui, les avis syndicaux sur la pérennité du site industriel (811 personnes en CDI) sont mitigés.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Projets d’ordonnance : nouvelles articulations entre accords de branche et d’entreprise, et avec le contrat de travail
Lire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Sécurisation de l’emploi : le gouvernement dresse un bilan contrasté de la mise en oeuvre des mesures RH
Lire la suite
Mahle Behr France : 162 salariés refusent les conditions du maintien dans l'emploi et vont quitter l'entreprise

Chez Malhe Behr France, à Rouffach (Haut-Rhin), qui a conclu un « accord de maintien de l'emploi » dans le cadre de loi de sécurisation de l'emploi du 14 juin 2013 (AEF n°184415), 162 salariés (sur 1 010 personnes en CDI) « souhaitent quitter l'entreprise, refusant les termes de l'avenant à leur contrat de travail après la période de réflexion prévue », indique à l'AEF Pascal Patou (CFTC), représentant au comité d'entreprise et membre de l'intersyndicale CFTC-Unsa-CFDT. De son côté, la direction de l'équipementier automobile ne souhaite pas s'exprimer pour le moment sur les conséquences de l'accord, indiquant « être dans la phase de mise en oeuvre ». Plusieurs membres de l'intersyndicale pointent l'importance des effectifs qui devraient partir sous peu. « Nous ne voudrions pas assister à une vague de licenciements, puis ensuite à une vague d'embauches », note Pascal Patou.

Lire la suiteLire la suite
Behr France (Rouffach) signe un accord de maintien dans l'emploi prévoyant la perte de jours de RTT et un gel de salaire

Un accord de maintien dans l'emploi conclu dans le cadre de la nouvelle loi du 14 juin 2013 de sécurisation de l'emploi faisant suite à l'accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013, a été signé chez Behr France à Rouffach (Haut-Rhin), vendredi 26 juillet 2013, par la direction et l'ensemble des organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CGT, CFTC et Unsa), selon les information de l'AEF. Dans le cadre de cet accord, les quelque 1 200 salariés de cet équipementier automobile (filiale du groupe allemand Mahle-Behr) renoncent à cinq jours de RTT et consentent à un gel de leurs salaires pendant trois ans (2013-2015), en échange de garanties de la direction à maintenir l'emploi sur place. Les mesures de réaménagement du temps de travail s'appliqueront à compter du 1er octobre 2013.

Lire la suiteLire la suite