Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

78 % des Français souhaitent le maintien de l’état d’urgence (sondage Ifop pour Atlantico.fr)

78 % des Français souhaitent le maintien de l’état d’urgence, et un tiers plaident pour son renforcement à compter du 1er novembre 2017. C’est ce qu’indique un sondage Ifop pour Atlantico.fr, rendu public mercredi 30 août 2017 (1). Le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, examiné à partir du 25 septembre 2017 par les députés, est censé permettre la sortie de cet état d’exception (lire notre dossier). Selon ce baromètre Ifop de la menace terroriste, 83 % des Français font en outre confiance aux forces de police, de gendarmerie et aux services de renseignement dans la lutte contre le terrorisme. 94 % des personnes interrogées estiment par ailleurs que la menace terroriste reste élevée.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme examiné à compter du 25 septembre 2017 par les députés

"Une session extraordinaire sera convoquée pour le Parlement à compter de la semaine du 25 septembre. Elle sera consacrée à l’examen de la loi de lutte contre le terrorisme […] par l’Assemblée nationale", annonce le Premier ministre, lundi 28 août 2017, à l'issue d'un séminaire gouvernemental. Édouard Philippe confirme ainsi le calendrier prévu par les députés de la commission des Lois en juillet 2017 (lire sur AEF info). "Notre objectif est […] de lever l’état d’urgence le 1er novembre prochain et de disposer de tous les outils juridiques qui nous sont nécessaires pour pouvoir garantir le plus haut niveau de sécurité possible pour nos concitoyens", rappelle le Premier ministre. Le projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme, qui instaure plusieurs mesures de police administrative, a été adopté au Sénat en première lecture le 19 juillet 2017 (lire notre dossier).

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Le détail du projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme après son examen au Sénat
Lire la suite
État d’urgence : les députés adoptent définitivement la prorogation jusqu’au 1er novembre 2017

L'Assemblée nationale adopte définitivement, jeudi 6 juillet 2017, la sixième prorogation de l'état d'urgence, qui conduira au maintien de ce régime d'exception jusqu'au 1er novembre 2017. Le projet de loi est validé par 137 voix contre 13. "Ce projet de loi est le premier du quinquennat à être examiné en séance publique à l'Assemblée nationale", souligne le ministre de l'Intérieur. "C'est une manière pour le gouvernement d'affirmer symboliquement que la sécurité est une priorité", ajoute Gérard Collomb.

Lire la suiteLire la suite
Douze organisations appellent les députés à ne pas voter la prorogation de l’état d’urgence

Douze organisations, des avocats et des universitaires appellent les députés "à ne pas voter la loi de prorogation de l’état d’urgence" et tous les parlementaires à "rejeter" le projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme. Dans un communiqué publié mercredi 5 juillet 2017, les signataires (1) dénoncent "la dangereuse logique du soupçon qui imprègne les deux textes". "Les parlementaires ne doivent pas se laisser abuser par l’idée que la France va sortir d’un régime d’exception alors même qu’il s’agit de l’inscrire dans le marbre de la loi permanente", soulignent les organisations.

Lire la suiteLire la suite