Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Marseille : des syndicats dénoncent la situation dans l’unité de Didier Raoult. Des accusations "délirantes" selon lui

Plusieurs syndicats (1) ont envoyé le 22 juin 2017 un courrier à Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, pour l’alerter sur la situation des personnels de l’Urmite (unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes) à Marseille, une unité mixte dirigée par Didier Raoult, associant le CNRS, l’Inserm, l’IRD et AMU. Ces personnels sont selon le courrier "soumis au mépris d’une hiérarchie d’un autre âge", conduisant à des situations de "harcèlement moral" et "d’agression sexuelle". Les syndicats demandent à la ministre de "prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la protection des personnels de l’Urmite". Une mission CHSCT commune aux quatre tutelles s’est rendue sur place le 7 juillet. Didier Raoult attribue ces accusations "délirantes" à "5 ou 6 grognons jaloux et mécontents du [récent] déménagement".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement