Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les structures de transfert ont beaucoup évolué vers la culture des start-up (F. Allouche-Ghrenassia, SparingVision)

La société SparingVision, créée en juin 2016, est lauréate du concours i-Lab 2017 d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes, et fait partie des cinq projets distingués par un "grand prix" à ce concours (lire sur AEF info). La start-up développe de nouveaux traitements pour les maladies dégénératives de la rétine, à partir de recherches menées par Thierry Léveillard et José-Alain Sahel qui dirige l’Institut de la vision, tous deux cofondateurs de la société. Sa présidente, Florence Allouche-Ghrenassia, précise à AEF la nature du projet et la manière dont celui-ci est financé et mené. Plus généralement, elle revient sur le rôle d’accompagnement que jouent les incubateurs et souligne que, notamment sous l’impulsion des Satt, les structures de transfert ont beaucoup évolué ces dernières années vers une meilleure compréhension de la culture des start-up.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi