Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

GPIS : inquiète de la baisse du financement de la ville de Paris, l'Unsa demande à être reçue par Anne Hidalgo

Les agents du GPIS (groupement parisien inter-bailleurs de surveillance) "ne souhaitent pas devenir un service de sécurité low cost". C'est ce qu'écrit l'Unsa-GPIS dans une "lettre ouverte" adressée à la maire de Paris, Anne Hidalgo, et aux membres du conseil d'administration du GPIS, jeudi 1er juin 2017. Le syndicat s'inquiète des conséquences de la baisse de participation de la mairie de Paris au budget du GPIS en 2017, qualifié de "désengagement historique", et craint que cette tendance se poursuive en 2018. Le syndicat demande à Anne Hidalgo de le recevoir et de lui apporter "des garanties" pour maintenir le budget du GPIS.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 79 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La ville de Paris diminue sa participation financière au budget du GPIS de quatre millions d'euros

La ville de Paris diminue sa participation financière au budget du groupement parisien inter-bailleurs de surveillance, qui passe de 4,8 millions d’euros en 2016 à 800 000 euros en 2017. Une baisse actée par le vote du budget 2017 de la municipalité, lundi 11 décembre 2017. "La structure du financement du GPIS évolue, mais cela ne remet pas en cause le nombre de logements surveillés ni la qualité de service", explique à AEF le cabinet de Colombe Brossel, l’adjointe au maire de Paris en charge des questions de sécurité. L’opposition, par la voix de Geoffroy Boulard, adjoint au maire LR du 17e arrondissement, déplore, elle, un "désengagement historique, non compensé et irresponsable". Stéphane Dauphin, président du conseil d’administration du GPIS et directeur général de Paris Habitat, fait valoir que les bailleurs compenseront cette perte sur fonds propres.

Lire la suiteLire la suite