Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°561110

ArcelorMittal "respecte largement les engagements" pris envers l’État sur l’emploi à Florange, selon le comité de suivi

Près de cinq ans après l’annonce de fermeture de la filière liquide du site ArcelorMittal de Florange, la mise à l’arrêt des deux hauts fourneaux s’est déroulée sans aucun licenciement, avec "256 départs à la retraite, 40 départs volontaires et 333 nouvelles affectations sur le site", d’après un rapport remis le 5 avril 2017 au Premier ministre Bernard Cazeneuve par le président du comité de suivi de l’accord conclu le 30 novembre 2012 entre ArcelorMittal et l’État (lire sur AEF info). Après plus d’une vingtaine de réunions tenues en Moselle et sur les différents sites français concernés (notamment Dunkerque, Fos-sur-mer et Basse-Indre), François Marzorati, ancien sous-préfet, fait le point sur les engagements pris par ArcelorMittal envers l’État, en termes d’emplois directs et indirects, évoquant aussi les réorganisations initiées pour maintenir l’activité sidérurgique.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
ArcelorMittal (Florange) : « il n'y aura pas de plan social », mais « des investissements importants » sur cinq ans (Premier ministre)

« Je vous annonce qu'il n'y aura pas de plan social à Florange. Le groupe Mittal s'est engagé à investir au moins 180 millions d'euros sur les cinq prochaines années », déclare le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, vendredi 30 novembre 2012, à l'issue de plusieurs semaines de discussions sur l'avenir du site sidérurgique lorrain. Fin septembre (AEF n°205846), Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, avait engagé un « bras de fer » avec le groupe ArcelorMittal à la suite de la décision de fermeture des deux hauts fourneaux (employant 550 des 2 800 salariés du site), en s'appuyant sur une solution de reprise. À l'issue du délai fixé par le sidérurgiste pour trouver un repreneur, le gouvernement a finalement obtenu que « les activités du site liées à la filière froide, et notamment l'emballage, [soient] pérennisées et renforcées par un programme d'investissements industriels », selon l'annonce de Jean-Marc Ayrault.

Lire la suiteLire la suite