Dépêche n°557178

5 min de lecture

Par Cécile Olivier

Publiée le 15/03/2017 à 08h00
Modifiée le 21/03/2017 à 15h45

"Intégrer la question de la grande pauvreté dans le pilotage des établissements" (Béatrice Gille, rectrice de Créteil)

"Nous distribuons un vade-mecum aux établissements scolaires de l’académie pour proposer des actions concrètes contre les effets délétères de la pauvreté sur les apprentissages et la réussite scolaire", déclare à AEF la rectrice de Créteil, Béatrice Gille. Dans les réseaux d’éducation prioritaire de l’académie de Créteil, plus d’un élève sur deux vit en situation de pauvreté. Le rectorat, qui a organisé un séminaire sur ce thème le 2 mars 2017, incite à agir sur 3 leviers : mieux connaître la réalité sociale des élèves pour agir localement, intégrer la question de la grande pauvreté dans le pilotage des établissements, et adapter les pratiques pédagogiques. "Nous invitons les équipes à veiller, dans leur pratique pédagogique à une meilleure explicitation des exigences, des attentes et du sens du travail demandé aux élèves", précise le Dasen de Seine-Saint-Denis, Christian Wassenberg.

Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

À découvrir
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite