Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les droits de scolarité à CentraleSupélec passeront de 2 200 à 3 500 euros à la rentrée 2017

Alors que CentraleSupélec prévoit de déployer son nouveau cursus d’ingénieur unique à la rentrée 2018 (lire sur AEF info), un arrêté fixe de nouveaux montants de droits de scolarité dès la rentrée 2017 : ils passeront de 2 200 euros actuellement pour les élèves du cursus Centrale et de 2 570 euros pour les élèves du cursus Supélec, à 3 500 euros pour tout le monde. Un précédent arrêté, publié en janvier 2015, avait prévu que les droits de scolarité du nouveau cursus de CentraleSupélec seraient fixés à 2 570 euros à partir de 2017 (lire sur AEF info). C’est donc une augmentation de 36 % qui s’appliquera par rapport à ce qui était prévu. CentraleSupélec traverse des difficultés financières depuis sa fusion, en 2015, notamment à cause de la réforme de la taxe d’apprentissage, expliquait son DG, Hervé Biausser, à AEF, à l’automne dernier (lire sur AEF info).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
CentraleSupélec : les droits de scolarité du cursus ingénieur sont fixés à 2 570 euros par an à partir de 2017

Alors que le nouveau grand établissement CentraleSupélec a été officiellement créé au 1er janvier 2015 (lire sur AEF), le JO du 4 janvier précise le montant des droits de scolarité qu’il appliquera au cours des trois prochaines rentrées. Une période de transition, avant la fusion des deux cursus ingénieurs, concernera les années 2015-2016 et 2016-2017 : pour les étudiants engagés dans le cursus Supélec, les droits s’élèveront à 2 570 euros par an ; pour les étudiants recrutés par Centrale, ceux qui sont "en cours de formation" à la date de publication du décret s’acquitteront de 620 euros, tandis que les "nouveaux inscrits" paieront 1 850 euros en 2015-2016 et 2 200 euros en 2016-2017. Enfin, à partir de la rentrée 2017, tous les élèves du nouvel établissement prépareront le même diplôme (CentraleSupélec) et financeront leurs études à hauteur de 2 570 euros par an.

Lire la suiteLire la suite