Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°555986

Sexisme au travail : "Les employeurs doivent affirmer une tolérance zéro" (Brigitte Grésy)

"J’ai voulu montrer ce qu’est le sexisme, ses risques, comment il générait de la souffrance et comment il était possible de réagir à la fois au niveau collectif, mais aussi au niveau individuel." Ainsi Brigitte Grésy, secrétaire générale du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle et membre du Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes, présente-t-elle son dernier livre "Le sexisme au travail, fin de la loi du silence ?" (1), qui sortira le 24 février 2017 aux éditions Belin. Dans une interview accordée à l’AEF, la haute fonctionnaire revient sur les différents visages du sexisme et sur les impacts de ses manifestations, notamment en termes de santé. Elle décrit des femmes restant souvent dans le déni face à ces attaques et propose des moyens d’agir, pour les DRH, les syndicats et les femmes elles-mêmes.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Près des trois quarts des femmes salariées non-cadres considèrent que les femmes sont confrontées au sexisme (CSEP)
Lire la suite
Le groupe Casino adhère aux "Women’s empowerment principles" de l’ONU

Les membres du comité exécutif du groupe Casino ont signé, le 13 octobre 2016, un partenariat avec le Comité ONU Femmes, par lequel le groupe de distribution "s’engage à respecter et mettre en œuvre les sept Women’s Empowerment Principles (WEP), principes fondamentaux d’autonomisation des femmes portés par le Comité ONU Femmes". Ces principes "viendront guider les actions du groupe en matière de lutte contre les discriminations et promotion de l’égalité professionnelle femmes-hommes en France, mais aussi dans ses filiales en Amérique latine", précise Casino. Cette signature s’inscrit dans la lignée de précédentes actions du groupe, qui détient notamment le label égalité professionnelle. Dernière mesure en date : la mise en place d’un programme de lutte contre le sexisme, au travers notamment de la diffusion d’un guide auprès de tous les collaborateurs.

Lire la suiteLire la suite
Mixité et égalité : la SNCF signe un accord qui vise la féminisation de l’entreprise et favorise l’équilibre des temps

La direction du groupe SNCF et trois organisations syndicales (CGT, Unsa-Ferroviaire et SUD-Rail), ont signé, le 10 juillet 2015, un accord relatif à la mixité et à l’égalité professionnelle pour une période de quatre ans. Les dispositions de ce troisième texte viennent "amplifier" la politique de la SNCF en la matière, avec quatre grands objectifs : féminiser l’entreprise, garantir des règles équitables dans les parcours professionnels, lutter contre toutes les formes de sexisme, et favoriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Lire la suiteLire la suite
Sexisme, pénibilité, santé au travail : les sénateurs adoptent en séance quelques amendements au projet de loi Rebsamen

Les sénateurs ont achevé l’examen en séance publique des articles du projet de loi "Rebsamen" relatif au dialogue social et à l’emploi, jeudi 25 juin 2015. Au cours de cette dernière séance avant le vote en première lecture, prévu mardi 30 juin 2015, la Haute assemblée s’est notamment penchée sur les articles relatifs à la santé et à la pénibilité au travail, qui ont été amendés à la marge. Les sénateurs ont par ailleurs adopté un amendement visant à prévoir que la durée annuelle maximale du travail de 1 607 heures ne s’applique qu’à condition que le salarié pose effectivement ses cinq semaines de congés payés sur l’exercice de référence. Un autre amendement introduit la notion d’agissement sexiste dans le code du travail.

Lire la suiteLire la suite