Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

T. Mandon : "Depuis la loi Allègre, l’ESR s’est acclimaté à l’idée que le monde de l’entreprise n’est pas le diable"

"Depuis la loi Allègre, le monde de l'ESR s'est acclimaté à l’idée que celui de l’entreprise n’est pas le diable. (...) Une quinzaine d’années après, il était important qu’un travail de fond soit effectué pour aller un peu plus loin", déclare le secrétaire d’État à l’ESR Thierry Mandon le 14 février 2017, lors de la remise du rapport sur le sujet de Pierre Tambourin, ancien directeur général du Genopole d’Évry (Essonne) et de Jean-Luc Beylat, président des Bell Labs France et directeur en charge des écosystèmes pour Nokia. Tous deux ont élaboré 15 propositions pour moderniser ce texte (lire sur AEF info). Parmi celles-ci, "deux relèvent d’un décret et peuvent être mises en œuvre rapidement" : porter à dix ans la durée légale de la mise à disposition d’un chercheur dans l’entreprise qu’il a créée ; et réduire à six mois le temps d’instruction d’un dossier de PI par un établissement.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement