Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le Plan bâtiment durable se félicite de voir ses idées "traduites" dans les politiques publiques

Dans son huitième rapport annuel, publié le 30 janvier 2017, le Plan bâtiment durable se félicite qu’un "grand nombre" de ses idées ait "trouvé leur traduction concrète" en 2016, citant "le principe de l’embarquement de la performance énergétique, l’approche environnementale de la future réglementation en matière de construction neuve" ou encore "l’identification de nouveaux leviers de rénovation". Le Plan insiste également sur la nécessaire "massification" de la rénovation énergétique du parc existant, "incontestablement l’une des grandes priorités de l’action publique en matière de transition énergétique".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Plan bâtiment durable publie les premières contributions au groupe "Nouvelles dynamiques de rénovation des logements"

Les contributions au groupe de travail du Plan bâtiment durable "Nouvelles dynamiques de rénovation des logements", lancé début mars, sont ouvertes jusqu’au 2 mai 2016. Objectif : proposer de nouveaux leviers pour entraîner les ménages et la filière à s’engager dans une dynamique de massification de la rénovation. Le Plan a publié ces derniers jours sur son site les premières réflexions et retours d’expériences de divers acteurs, parmi lesquels Engie qui commente son expérimentation de "passeport rénovation énergétique pour les TEPCV" (1), et estime qu'"une seconde pourra être envisagée afin d’étendre plus largement le passeport de rénovation énergétique à d’autres territoires". De son côté, la région Basse Normandie fait le point sur le marché de la rénovation : 1 687 artisans sont labellisées RGE, plaçant la région au quatrième rang pour le nombre de certifiés par habitants.

Lire la suiteLire la suite