Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Suivi de carrière : "Nous avons un minimum de comptes à rendre à la société" (Jean-Paul Deroin, CP-CNU)

Alors qu’une quinzaine de sections CNU ont déjà fait valoir leur décision de ne pas siéger pour la procédure de suivi de carrière censée s’appliquer à quelque 6 000 enseignants-chercheurs de la vague C cette année, Jean-Paul Deroin, président de la CP-CNU, s’inquiète : "Cette procédure risque d’être abandonnée très vite au profit d’une autre qui sera beaucoup moins protectrice pour les enseignants-chercheurs", déclare-t-il dans un entretien à AEF mardi 7 février 2017. "Nous pouvons imaginer qu’elle tombe entre les mains des établissements, qui n’auront aucun scrupule à aller vers la modulation de service si le cadre réglementaire évolue." Il estime que les enseignants-chercheurs ont "un minimum de comptes à rendre à la société". Il revient également sur la procédure d’attribution de la PEDR : "Nous devons remettre les choses à plat pour avoir une nouvelle procédure en 2019".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement