Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La Cour des comptes constate des "progrès" mais appelle à mieux coordonner les politiques d'hébergement

Dans son rapport annuel publié mercredi 8 février 2017, la Cour des Comptes salue des "progrès notables" de la politique publique de l’hébergement d’urgence, tant sur la hausse du nombre de places que sur l’amélioration de la prise en charge. Malgré ces efforts, la crise économique et le flux migratoire élevé ont accru les besoins, et les services de l’État n’ont pas su s’y adapter suffisamment. La Cour préconise notamment d’améliorer la coordination des politiques d’hébergement au niveau départemental, de cesser la "sous-budgétisation" dans les LFI ou encore de développer l’offre de logements très sociaux (PLAI) pour désengorger les structures d’urgences. Un autre rapport sur l’application de la loi Alur, souligne qu’il est encore trop tôt pour faire le bilan des outils créés par la loi matière d’hébergement, et notamment le PDALHPD.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi