Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Au Sénat, personne ne demande la "suppression" de l'Ena, mais tous s'accordent sur sa nécessaire "réforme"

Sur les dix sénateurs et sénatrices de différents bords qui se sont exprimés, le 1er février 2017, lors d'un débat proposé par le groupe RDSE sur le thème "Faut-il supprimer l’Ena ?", aucun ne s’est prononcé en faveur de sa suppression, mais tous ont reconnu la nécessité de réformer l’école pour la rendre "plus ouverte" et "plus diverse". Certains ont notamment proposé, comme Corinne Bouchoux (Écologiste) ou Jean-Pierre Sueur (SR), de la "lier à l’université". Annick Girardin, ministre de la Fonction publique, a rappelé que le COP 2017-2019 qui venait d’être signé entre l’école et ses tutelles prévoyait justement son passage au statut d’EPSCP et la création de chaires avec des institutions de recherche. De plus, un projet de décret prévoit que les énarques qui quitteront la fonction publique avant la fin de leur engagement décennal devront rembourser le coût de leurs études à l’État.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement