Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La MGEN lance une nouvelle application santé pour préserver la voix des enseignants, Vocal'Iz

La mutuelle de l’éducation nationale, la MGEN a présenté ce 2 février 2017 le contenu d’une nouvelle application mobile de prévention santé, Vocal’Iz, développée en partenariat avec la fédération des orthophonistes. Cette application gratuite vise à aider les enseignants à mieux prendre soin de leur voix, dont la dégradation est à l’origine de 18 % des arrêts de travail dans l’Éducation nationale.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La MGEN propose aux médecins d’accéder aux données de santé de son programme de prévention cardiovasculaire, Vivoptim

La MGEN, a indiqué le 9 janvier 2017 avoir initié une nouvelle phase de déploiement pour son programme e-santé de prévention cardiovasculaire, Vivoptim, lancé fin 2015 (lire sur AEF). Désormais, les médecins suivant des patients affiliés à ce programme auront la possibilité, avec l’accord des assurés, d’accéder aux données de suivi santé contenues sur la plateforme Vivoptim, ce pour "accompagner leurs patients au-delà de la consultation médicale et renforcer leurs messages de prévention". Les médecins pourront notamment suivre les données des cycles d’automesure, alors que le programme permet aussi désormais aux patients de connecter les données prises par des tensiomètres et des balances. En échange de ce suivi renforcé, la MGEN promet une "indemnisation forfaitaire" de 60€ aux médecins et indique que ce suivi pourrait être comptabilisé dans l’indicateur prévention de la ROSP.

Lire la suiteLire la suite