Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Rapport IGAENR sur les PMU : l’Auref critique des indicateurs "orientés" et "des conclusions hors contexte"

"Critères très orientés, données en partie non vérifiées ou partielles, conclusions hors contexte…" Telles sont les critiques émises par l’Auref à l’encontre du rapport IGAENR sur les PMU (lire sur AEF info), dans une tribune datée du 1er février 2017. Pour les 25 présidents d’université signataires (1), les indicateurs retenus sont "clairement établis pour prouver [que le] 'big is beautiful'" et "l’IGAENR défend idéologiquement les politiques de regroupement sans les questionner". Concernant le périmètre des PMU, "il s’agissait manifestement pour l’IGAENR de tenter d’identifier ce qui réunissait ces universités dans une tentative de catégorisation parce que, sans doute, catégoriser, c’est diviser… et diviser, c’est régner ou faire régner les idées que l’on veut imposer". Mais ce qui relie les présidents membres de l’alliance est "de l’ordre du politique", revendique l’Auref.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
29 présidents d'université interpellent les candidats à la présidentielle sur les regroupements et le PIA

"L'Auref [Alliance des universités de recherche et de formation, ex-alliance des PMU] appelle de ses vœux une analyse et une politique soutenant des universités de recherche et de formation, partout sur le territoire, favorisant un développement équilibré des territoires, une croissance partagée et une société qui se doit d’être inclusive pour promouvoir l’égalité des chances", dans une tribune signée par 29 présidents d’université (1), le 23 janvier 2017. Interpellant les candidats à l’élection présidentielle, ils demandent notamment d’en finir "avec l’idéologie de la concentration massive comme mesure de la réussite", de ne pas sacrifier "la formation au profit de la recherche, et inversement". "Ayons des objectifs ambitieux et réalistes pour l’ESR français et ses territoires en affectant les moyens nécessaires à la réalisation de ses missions de service public et à son développement."

Lire la suiteLire la suite
25 présidents, réunis dans une nouvelle "Alliance des universités de recherche et de formation", publient une tribune

L’alliance des petites et moyennes universités (PMU) change de nom et devient "l’Alliance des universités de recherche et de formation (Auref)" afin d' "affirmer la complémentarité de cette double mission et rappeler la qualité de leurs performances", écrivent 25 présidents d’université (dont 9 nouveaux élus) dans une tribune adressée à AEF le 1er juin 2016 et titrée "Universités : chronique d’une crise annoncée". Crise qu’ils mettent sur le compte des évolutions démographiques, financières et politiques. Ils dénoncent ceux qui remettent "ouvertement" en cause "la présence d’universités hors d’une dizaine de métropoles qui, seules, seraient des universités qualifiées 'de recherche'" et revendiquent "la reconnaissance de la diversité des modèles d’université, sans les hiérarchiser". Ils demandent enfin "une loi de finances pluriannuelle ambitieuse".

Lire la suiteLire la suite
23 présidents d’université demandent "que le futur PIA 3 intègre une logique de territorialisation"

23 présidents d’université (1) demandent, dans une tribune datée du 24 janvier 2016, "que le futur PIA 3 intègre une logique de territorialisation", afin d’avoir un financement plus "démocratique" de l’ESR français. Ils "réitèrent leur souhait de voir se constituer un groupe de travail rassemblant le ministère (cabinet, Dgesip, DGRI), les universités dans leur diversité et les territoires (maires ainsi que présidents d’agglomération, de conseils départementaux et régionaux), afin de définir collectivement de nouvelles orientations dans le cadre d’une véritable stratégie de l’enseignement supérieur et de la recherche, des orientations qui intègrent une dimension territoriale et qui mettent les PIA au service d’un développement harmonieux de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation et de la société toute entière".

Lire la suiteLire la suite