Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Dernière ligne droite pour les propositions de loi rationalisant le paysage des autorités administratives indépendantes

Après l’adoption en 2e lecture en novembre dernier par l’Assemblée nationale de la proposition de loi organique relative aux AAI (autorités administratives indépendantes) et autorités publiques indépendantes et la proposition de loi portant statut général, la commission des Lois du Sénat a examiné en 3e lecture les deux textes le 21 décembre 2016. Un seul amendement a été déposé sur le second texte, qui a été rejeté. En dépit de quelques divergences persistantes entre les deux chambres, les deux textes ont donc été adoptés par les sénateurs sans modification. Ils visent notamment à définir un statut unique pour ces autorités, à fixer leur régime juridique, à consacrer des garanties d’indépendance et à les rationaliser en limitant leur nombre. Initialement fixé à 20, celui-ci est passé à 23 puis à 26. La discussion en séance publique aura lieu le 10 janvier 2017.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Deux propositions de loi sénatoriales prévoient de ne maintenir que 20 autorités administratives indépendantes

À la suite du rapport de la commission d'enquête sur le bilan et le contrôle de la création, de l'organisation, de l’activité et de la gestion des autorités administratives indépendantes publié le 4 novembre dernier (lire sur AEF), Marie-Hélène Des Esgaulx (LR, Gironde), la présidente de la commission d’enquête, Jean-Léonce Dupont (UDI, Calvados), le vice-président et Jacques Mézard (RDSE, Cantal), le rapporteur, ont déposé le 7 décembre "une proposition de loi et une proposition de loi organique qui reprennent les onze recommandations formulées par la commission d’enquête", annonce le Sénat dans un communiqué publié ce jeudi 10 décembre 2015. Ces deux textes ont vocation à définir le statut unique de ces autorités en harmonisant leurs règles communes et visent à les rationaliser en limitant à 20 celles détenant la qualité d’AAI, avant d’envisager dans un 2nd temps des fusions (1).

Lire la suiteLire la suite