Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’Institut de la protection sociale demande un report de la généralisation de la DSN

Si l’Institut de la protection sociale (IPS), un think tank dédié à la protection sociale d’entreprises, reconnaît que la déclaration sociale nominative (DSN) aura "probablement, à terme, la vertu de simplifier la vie des entreprises", le passage en phase 3 au 1er janvier 2017 pose, selon lui, "de sérieux problèmes techniques et risque d’entraîner des dysfonctionnements considérables". L’IPS demande donc au gouvernement de reporter la migration de la phase 3 de la DSN prévue au 1er janvier 2017 "à une date à fixer" notamment en fonction de l’état d’avancement des organismes complémentaires de protection sociale, dont une grande partie d’entre eux ne sont pas encore "compatibles DSN".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le décret relatif à la "phase 3" de généralisation de la déclaration sociale nominative publié au Journal officiel

Le décret n° 2016-1567 relatif à la généralisation de la déclaration sociale nominative est publié au Journal officiel du 23 novembre 2016 (lire sur AEF). Il met en œuvre la généralisation de la DSN : il ajoute aux déclarations auxquelles se substitue déjà la DSN, les autres déclarations sociales, jusqu’ici pour la plupart regroupées au travers de la DADS (déclaration annuelle des données sociales), pour l’ouverture et le calcul des droits des salariés ainsi que la déclaration des salaires à la DGFIP.La DSN devient également la déclaration sociale que les employeursdoivent utiliser pour déclarer et payer les cotisations aux autresorganismes sociaux que les Urssaf. Principaux changements par rapport au projet de décret du 13 septembre 2016 : les sanctions sont alourdies en cas de défaut de transmission de la DSN, et le rôle des tiers déclarants n'est plus précisé.

Lire la suiteLire la suite